Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Soleil HEC/Réd-Num-"Liberté"

#LibertéVENDREDI

Pourquoi opter pour un compte avec un pseudo sur Facebook ?

©D.R.

Les avancées, petites ou grandes, sont souvent accompagnées d’apparition de nouvelles menaces. 

Avec le développement de l’informatique par exemple, nous avons vu se développer de nombreux virus nuisibles aux utilisateurs. Il en est de même pour les réseaux sociaux.

Le développement des Nouvelles Technologies de l’Information et de la Communication  a permis l’ouverture sur le monde extérieur grâce à l’accès à internet et à la toile, qui consacrent  un nouvel espace de liberté. Cet espace de liberté est assorti de son lot de menaces inconnues  avant l’avènement d’internet.

Aujourd’hui, des individus localisés dans les quatre coins du monde peuvent échanger virtuellement sur des plateformes, des réseaux sociaux, la toile.

Ces échanges doivent cependant être régulés, sécurisés et l’espace de liberté doit être  balisé. Car en effet, si l’avènement d’internet et des réseaux sociaux offre de nombreux avantages, la toile peut également être le fief d’attaques qui peuvent être dangereuses et nuisibles aux utilisateurs d’internet.

Afin d’échapper à ce nouveau type de menaces, beaucoup tendent vers l’anonymat.

Les géants d’internet, à l’instar de Facebook, ont tenté d’éradiquer l’anonymat en se basant sur l’inscription sous nom réel. Cependant, de nombreux utilisateurs ont choisi de prendre des pseudonymes afin de se protéger et de maintenir une forme de contrôle qui les sécurise.

Aucun internaute n’est dupe : l’anonymat, pur et dur, sur internet n’existe pas.  Mais le doux confort du pseudonymat donne le sentiment que sur le web, tout le monde est plus ou moins libre de s’exprimer.

Les internautes choisissent donc de se cacher derrière un « pseudo » pour plusieurs raisons, mais toutes convergent vers la même préoccupation : celle de protéger son identité.

Finalement, la problématique qui se cache derrière l’adoption d’un pseudonyme est la suivante : « Qu’est ce qui me pousse à vouloir cacher mon identité ? » ou encore «  pourquoi ai-je besoin de m’exprimer incognito ? »

De nombreuses hypothèses peuvent répondre à cette problématique, parmi lesquelles :

Le fait de vouloir protéger son entourage en protégeant son nom de famille, éviter que les proches soit impliqués  dans des considérations avec lesquelles ils n’ont aucun lien.
Le fait de vouloir protéger sa réputation, sa crédibilité, son statut professionnel.
Le fait de pourvoir se permettre de critiquer, de blâmer, de contredire sans avoir à subir de fâcheuses retombées.
Le fait de vouloir éviter d’être marginalisé(e), harcelé(e), insulté(e)  en raison de prises de positions qui s’opposent aux valeurs et dictats d’une société.
Le fait de tout simplement vouloir entretenir le mystère, resté dans l’ombre ou être discret.
Des fois, certains ont curieusement envie de se créer une nouvelle vie, s’inventer un nom, un métier, une nationalité…peut être est-ce une échappatoire ou l’envie de rêver qui les animent.
 

L’anonymat est un droit que beaucoup d’internautes choisissent d’exercer. Ce choix est inscrit dans un contexte qui varie d’un internaute à un autre.

 Il peut être preuve de lâcheté dans certains cas, mais il peut être salvateur dans d’autres et éviter à la personne concernée d’avoir à subir  des attaques personnelles, des menaces, des harcèlements et même une  usurpation d’identité.

Lydia KANOUN

(Soleil HEC/Rédaction Numérique de "Liberté")

 

ARTICLES CONNEXES


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER