Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

MCA

Casoni : “Tout le monde connaît le mal du Mouloudia”

C’est désormais officiel. L’ex-coach du Mouloudia, Bernard Casoni, a quitté hier l’Algérie après avoir résilié son contrat avec les Vert et Rouge. Avant de partir, nous avons eu une brève conversation avec le coach du Mouloudia, qui a affirmé ne rien regretter en venant travailler en Algérie au sein d’un club comme le MCA. “Je remercie les joueurs pour leur
investissement et leur professionnalisme. Ils ont énormément travaillé malgré les exigences, et ce fut un plaisir de les entraîner”, a-t-il fait savoir. Casoni n’a pas omis d’évoquer les supporters qu’il considère comme la force de l’équipe. “Les supporters du MCA sont la richesse de ce club. Ce sont des connaisseurs et ils savaient qu’il y avait un projet en place, mais nous n’avons pas pu aller au bout pour des raisons qu’ils connaissent. Je remercie les supporters du Mouloudia pour leur patience, et surtout pour leurs encouragements. Ils aiment leur club”, a-t-il indiqué. À propos de sa relation avec la direction, notamment le directeur sportif Kamel Kaci-Saïd, avec lequel elle s’était détériorée depuis le début de la saison, Casoni n’a pas voulu répondre aux accusations du directeur sportif. “Tout le monde savait que nous n’avions pas une équipe capable de jouer sur quatre fronts. Moi, j’ai toujours dit la vérité et je ne souhaite pas parler de cette personne. Tout le monde sait qui est le problème du MCA, et moi je ne veux pas me rabaisser à répondre à telle ou telle personne. Ceci dit, je tiens à remercier M. Hirèche pour son professionnalisme et sa droiture. Je ne vais pas balancer des choses çà et là, mais le mal du MCA est connu par tous. J’ai vécu une année de partage avec les joueurs, les supporters et avec M. Hirèche qui a été droit avec nous. Je regrette quelques sombres épisodes et je ne souhaite pas en dire plus. Le Mouloudia d’Alger mérite de meilleurs hommes”, nous a-t-il déclaré avant de prendre l’avion en direction de la France. Mais avant de partir, le coach a perçu toutes ses indemnités, constituées de quatre salaires impayés en plus de deux mois en guise d’indemnités de départ. C’est le président du conseil d’administration de la SSPA/Le Doyen, Mohamed Hirèche, qui a facilité l’attribution des indemnités des deux membres du staff technique mouloudéen, Bernard Casoni et Hakim Malek. Par ailleurs, Kaci-Saïd n’arrive toujours pas à trouver un entraîneur principal pour l’équipe. C’est toujours sous les ordres du préparateur physique Farès Belkheir que les Vert et Rouge poursuivent le travail et préparent la sortie du côté de Médéa cet après-midi pour affronter l’OM au stade Imam-Lyès.
Le nul ramené du stade du 20-Août dans le derby algérois, mardi passé, contre le CRB a permis aux coéquipiers de Hachoud de respirer quelque peu, bien qu’ils regrettent toujours d’avoir laissé passer cette aubaine d’enregistrer leur deuxième victoire de la saison. Le coach par intérim Belkheir est à la recherche de sa première victoire, et pour cela, il envisage de se rendre en conquérant à Médéa. Un ascendant psychologique qui devrait être mis à profit par les coéquipiers de Derrardja, à condition qu’ils retrouvent leur réalisme en attaque, eux qui n’ont inscrit que 2 buts en 4 matchs.

Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER