Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

JS Kabylie

Karouf : “Le huis clos est une arme à double tranchant”

La JSK affrontera demain le CABBA au stade du 20-Août de Bordj Bou-Arréridj avec la ferme intention de ramener un résultat positif. La JSK  sera handicapée par l’absence de plusieurs joueurs.
Et pour cause, l’habituelle charnière centrale est pratiquement décimée puisque Tizi-Bouali, tout comme son capitaine Sadou sont tous deux suspendus, l’attaquant Abdul Fiston, lui, n’est pas encore rentré du Burundi où il a pris part au match éliminatoire de la CAN-2019 contre le Soudan du Sud, sans oublier que Benyoucef est incertain à cause d’un bobo contracté lors du match contre le CSC alors que Boukhanchouche, qui semble avoir toujours l’esprit ailleurs et qui fut crédité d’une prestation décevante contre le CSC, n’a même pas été convoqué par Dumas pour ce déplacement à Bordj. “Certes, nous avons de nombreux absents, mais dites-vous bien que la force de la JSK réside dans la solidité de son groupe, et j’espère que nous ferons tout pour serrer les coudes afin de ramener un bon résultat de Bordj Bou-Arréridj”, dira l’entraîneur adjoint, Mourad Karouf, qui a animé, hier à la mi-journée, un point de presse d’avant-match en l’absence de l’entraîneur en chef, Franck Dumas. Aux dernières nouvelles, le staff technique kabyle a convoqué deux joueurs espoirs, en l’occurrence Nezla et Zaouche, pour pallier les absences déjà citées, et il serait fort probable que l’axe central soit composé du revenant Slama et du jeune Souyad qui a réussi son baptême du feu pour son premier match officiel contre le CSC, et ce, en dépit de la défaite.
Enfin, s’il faut rappeler que le match de demain se jouera sans la présence du public, il est utile de savoir que Karouf estime que “le huis clos est une arme à double tranchant et il va falloir se méfier de cette coriace formation du CABBA qui jouera certainement son va-tout pour aspirer à sortir quelque peu la tête de l’eau”.  

Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER