Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

La guerre Mellal-medouar continue

La JSK saisit la Fifa

©Yahia Magha/Archives Liberté ©Billel Zehani/Liberté

La JS Kabylie ne compte pas croiser les bras suite à la “hogra” que subissent le club et son président. La direction kabyle va saisir les instances internationales pour dénoncer les agissements du président de la LFP.

La JS Kabylie va saisir la Fédération internationale de football (Fifa) dans les prochains jours, voire dans les prochaines heures, apprend-on de sources sûres. La direction du club phare du Djurdjura va déposer un dossier auprès de l’instance mondiale pour dénoncer la “hogra” que subissent son club et son président Mellal. D’ailleurs, ce dossier, que Iboud va déposer en Suisse, contient des documents où la JSK dénonce la “manipulation du calendrier, la sanction abusive contre son président Mellal ainsi que l’affaire de la domiciliation du match face au CABBA”. À l’issue du match face au CABBA, le président de la JSK, Cherif Mellal, n’a pas manqué l’occasion de descendre en flammes le président de la LFP à qui il reproche de l’avoir privé d’entrer au stade de Bordj alors que le club n’a pas reçu de notification de suspension. “À mon arrivée au stade de Bordj Bou-Arréridj  avec mon équipe, j’ai été empêché d’accéder à la tribune par le commissaire du match, Abdelhafid Fergani, qui a été spécialement mandaté par le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, sous prétexte que j’étais sous le coup d’une suspension, ce qui est archifaux puisque je n’ai reçu aucune notification de décision de suspension à mon encontre jusqu’à ce jour alors que j’ai même anticipé dans cette affaire puisque j’ai introduit une demande de recours qui n’a même pas été étudiée par une ligue qui est encore illégitime puisqu’elle ne possède même pas d’agrément, ce qui veut dire que cette ligue est tout simplement illégale”, a martelé le président de la JSK au cours d’un point de presse qu’il a animé à la fin du match joué au stade de Bordj Bou-Arréridj. “Une telle offense contre ma personne visait surtout à perturber mon équipe avant le match par un président de ligue qui est décidé à casser la JSK, mais qu’il sache que notre club ne pliera pas l’échine car nous vivons dans un pays de droit où l’injustice et la dictature doivent être bannies à jamais, et nous appelons les responsables de la FAF et les hautes autorités du pays à s’impliquer dans cette situation préoccupante et à assumer pleinement leurs responsabilités pour éviter de graves dérapages”, enchaînera Mellal qui ira jusqu’à déclarer qu’“un véritable complot a été fomenté depuis quelque temps déjà pour casser notre club, la JSK, qui revient en force sur la scène sportive et qui fait peur à tous ceux qui ont l’habitude d’activer dans l’ombre et en coulisses pour s’assurer des intérêts occultes”. Et si son coach, Franck Dumas, est sorti, pour la première fois de son mutisme, pour dénoncer l’arbitrage du match CABBA-JSK qu’il considère comme catastrophique, tout en reconnaissant sportivement la victoire des Bordjiens, le président de la JSK avoue qu’il ne pouvait pas juger l’arbitre de la rencontre du fait qu’il n’avait pas suivi le match puisqu’il a été empêché d’entrer au stade, mais il a tout de même déclaré que “les dirigeants m’ont rapporté effectivement que cet arbitre, qui a déjà de nombreux contentieux avec la JSK, a encore fait des siennes, et ce, après Boukhalfa qui a arbitré le match contre le CSC alors que nous l’avions récusé à maintes reprises, notamment après le fameux match contre l’USMA, il y a deux ans de cela, où le joueur Nadji avait marqué le but de la victoire de la main sous l’œil complice de cet arbitre. Ce qui fait qu’aujourd’hui, nous disons basta à tous ces arbitres qui faussent les résultats des matchs et qui sont mis au frigo chaque année, mais qui reviennent sur scène comme par enchantement pour faillir à leur noble mission”. Hier matin encore, Mellal n’arrivait pas à contenir sa colère, au lendemain du match CABBA-JSK, lui qui lance encore “un appel à tous les dirigeants des clubs professionnels pour dénoncer tous les abus d’où qu’ils viennent et se soulever comme un seul homme afin de dénoncer la gestion controversée du football professionnel en Algérie qui, dit-il, va malheureusement à la dérive”.  

Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER