Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

La suspension de Zoubir Ouasti précisée

La LFP a retenu la leçon Mellal !

La polémique qui a suivi le refus du délégué du match CABBA-JSK
et surtout son recours à la force publique pour empêcher Mellal d’accéder aux tribunes a visiblement permis à la LFP de rectifier le tir.

Échaudée par le cas du président de la JS Kabylie, Cherif Mellal, suspendu, qui a été interdit d’accès aux tribunes à l’occasion de la rencontre CABBA-JSK, la commission de discipline de la LFP a pris le soin cette fois-ci de préciser la nature de la sanction dans l’affaire du manager du MC Oran, Zoubir Ouasti. “Ouasti Zoubir : (manager MCO) : critique publiquement un officiel de match : sanction : six mois de suspension dont trois mois avec sursis d’interdiction de terrain et de vestiaires plus 100 000 DA d’amende”, lit-on dans le communiqué de la LFP publié hier sur son site officiel. Autrement dit, rien n’empêchera Ouasti d’assister aux rencontres du MCO à partir des tribunes, même en cas de huis clos.
Dans la décision rendue publique par la LFP dans le cas de Cherif Mellal, la commission de discipline s’était limitée à mentionner ceci : “La commission de discipline, réunie lundi 19 novembre 2018, a infligé un an de suspension dont six mois avec sursis et 200 000 DA d’amende au président de la JS Kabylie, M. Mellal Cherif pour “violation de l'obligation de réserve, outrage et atteinte à la dignité et à l’honneur d’un membre de la ligue”. Cette décision a été prise suite aux déclarations et interviews accordées à plusieurs médias par le dirigeant de la JSK au sujet du décalage de 24 heures de la rencontre de championnat entre l’USM Alger et la JS Kabylie. Signalons que le président de la JSK ne s’est pas présenté à l’audience du 19 novembre 2018.” Sans autre précision.
La polémique qui a suivi le refus du délégué du match CABBA-JSK et surtout son recours à la force publique pour empêcher Cherif Mellal d’accéder aux tribunes a visiblement permis à la LFP de retenir la leçon. Par ailleurs, la commission de discipline de la LFP a décidé d’infliger un match à huis clos et 200 000 DA d’amende au MC El-Eulma pour utilisation et jet de produits pyrotechniques sur le terrain. Les joueurs Benkhemassa Mohamed (USMA) et Nemdil Abdelkrim (ESS), exclus lors du match en retard USMA-ESS (0-1), sont suspendus pour trois matchs dont un match avec sursis et 30 000 DA d’amende pour voie de fait. Le joueur Zahzouh Youcef (ASMO) a été suspendu pour quatre matchs, dont deux matchs avec sursis, plus
40 000 DA d’amende pour comportement antisportif envers officiels. Enfin, le joueur Allam Kamel (USB) a été suspendu pour trois matchs dont un match avec sursis et 30 000 DA d’amende pour voie de fait.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER