Scroll To Top

Sport / Actualités

Le représentant algérien a brillé face au tout puissant Mazembe

Le CSC, c’est du costaud !

© D.R.

Magnifique, grandiose, incroyable… Les superlatifs ne manquent certainement pas pour saluer la performance des Sanafir qui ont atomisé le Tout Puissant Mazembe.

Pour la petite histoire, le TP Mazembe n’a pas été battu lors de ses 12 derniers matches devant les équipes algériennes. Et le CSC est parvenu à chasser le signe indien en battant cette équipe congolaise sur un score sans appel de 3 à 0. Hormis la JSK avec une victoire de 5-0, aucune équipe algérienne n’a fait mieux contre cette grosse écurie africaine qui a sombré corps et âme en cette nuit glaciale dans l’antre de Hamlaoui Stadium. Une performance qui s’est dessinée en seconde période durant laquelle les Vert et Noir, poussés par leur formidable public, ont littéralement étouffé leur adversaire du jour avec une maîtrise collective, une grande solidarité et surtout une bonne discipline tactique. C’est ce qu’a tenu à mettre en avant leur entraîneur Denis Lavagne : “Vous savez, si on garde la même solidarité, la même envie collective d’aller de l’avant, de défendre en avançant, il ne peut pas nous arriver grand-chose”, a-t-il déclaré. Revenant sur la performance face à l’ogre africain, le technicien français est catégorique : “Je dirai à mon collègue entraîneur du TP qui a déclaré ne pas connaître le CSC que désormais il a une idée sur notre équipe. De plus, nous avons mis fin à sa série d’invincibilité en terre algérienne.” Et d’ajouter : “Je pense que dans l’ensemble, nous avons assisté à une bonne partie de football avec de l’engagement physique et aussi de jolis buts. Notre victoire est amplement méritée et logique.” Le coach ne cache pas du reste ses ambitions de passer en quarts de finale de cette compétition. “Certes, l’objectif tracé avec la direction était de passer à la phase de poules et on y est maintenant. Nous avons réussi le meilleur des démarrages possibles, mais il reste encore 4 matchs et 12 points en jeu. Donc, rien n’est encore joué. Nous devons rester humbles et garder notre humilité, et essayer de bien négocier les deux prochains matchs face à l’équipe égyptienne d’Ismaily.
À mon avis, avec 10 points, je pense que nous pourrons nous qualifier”, fait-il savoir. Le coach précisera également que son équipe ne va rien lâcher et va jouer sur tout les tableaux : “Moi, je suis un compétiteur, et mon objectif est de gagner le prochain match. Nous sommes engagés dans toutes ces compétitions, et je me focalise déjà sur le match de coupe à Rouissat, prévu ce mercredi à Ouargla, que nous devons remporter pour passer au prochain tour, car la Coupe d’Algérie est également l’un des objectifs tracés.”
Le coach conclura par rendre hommage au formidable public du CSC qui était comme à son habitude le 12 homme sur le terrain. “Sincèrement, j’étais subjugué par l’ambiance dans les tribunes. Les supporteurs ont déjà été d’un grand apport à Sousse, et encore ce soir, ils ont prouvé leur amour pour leur club. Ils sont tout simplement extraordinaires.”


Adlène R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER