Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

CRB

Les jours de Bouhafs sont comptés

Les responsables du club amateur du CRB ont décidé cette fois de passer à l’action. Étant actionnaire majoritaire, le CSA présidé par Chetouf à appelé pour la matinée de mardi matin a une réunion du conseil d’administration du Chabab où il a été décidé de destituer le président Mohamed Bouhafs : “L’absence du président et également de certains responsables et l’état dans lequel se trouve notre club aujourd’hui nous a obligés à prendre certains mesures . Cette situation ne peut pas durer plus que ça. Nous nous sommes  réunis  avec quelques membres du conseil d’administration et nous avons décidé de mettre fin à la fonction de Bouhafs en tant que président du conseil d’administration. C’est toute l’assistance qui a appuyé cette décision”, a fait savoir le président de la CSA Chetouf. Et d’ajouter : “Nous avons agi selon la loi et selon les directives juridiques, nous avons souhaité la présence de certains membres influents, mais ces derniers ne se sont pas présentés”.  À noter que les ex-présidents du CRB, à savoir  Kerbadj, Gana et Malek, qui sont également des actionnaires de la Société SSPA, ne se sont pas présentés à cette réunion. “C’est dommage que ces gens-là ne viennent pas. C’est tout le monde qui appel au changement et ne cesse de de se plaindre de la situation dans laquelle se trouve le CRB, mais pour agir ou prendre des décisions, personne ne viendra. Je vous dis que le CRB aujourd’hui est sans dirigeants, la porte est ouverte à toute personne qui souhaite investir ou aider le club”, estime Chetouf.
Sauf que certains opposants à cette réunion du conseil d’administration laissent croire qu’elle n’a aucune crédibilité en l’absence d’un nombre important d’actionnaires, et notamment des observateurs juridiques. Selon Chetouf, “Bouhafs, depuis hier, n’a aucune fonction au CRB et certains membres de la CSA ont été appelés pour renforcer le conseil d’administration et essayer de gérer cette période transitoire  en attendant une solution définitive à la crise”.
 À noter que le CRB n’a pas pu faire mieux que d’assurer le match nul sur son terrain du 2-Août face au Mouloudia d’Alger avant-hier à l’occasion  du match de mise à jour de la Ligue 1.


 Ahmed Ifticen


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER