Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

MCO

L’heure de redevenir grand !


N’ayant plus rien à espérer en Ligue 1 si ce n’est l’obligation morale d’assurer sa pérennité parmi une élite qu’il fréquente pour la 55e fois en 56 saisons, le Mouloudia d’Oran saura, en fin d’après-midi, s’il garde encore cette étoffe de “club à titres” à la faveur de sa confrontation avec le champion d’Algérie en titre pour une place en demi-finale de la coupe.

Au vu de l’inexistante récolte, en matière de breloques en or et de lauriers desquels est sevré le prestigieux club phare de l’Ouest depuis deux décennies, ce serait, surtout, une formidable prouesse de se retrouver dans le dernier carré de la plus populaire des compétitions nationales pour au moins deux raisons majeures.
La première est, surtout, relative au calibre de l’adversaire qui n’est autre que le champion d’Algérie en titre. Eliminer la meilleure formation du pays et l’une des plus performantes au niveau continental comme en témoigne sa présence en quart de finale de la si exigeante Champion’s League africaine constituerait, en effet, plus qu’une simple prouesse.
D’autant plus que l’adversaire constantinois est dans une fulgurante dynamique et sur une courbe ascendante depuis l’installation de l’expérimenté technicien français Denis Lavagne sur son banc de touche.
La seconde raison a, du reste, trait à la modestie de l’effectif mouloudéen. Bien que Dame Coupe rime souvent avec surprise, ils n’étaient, cependant, pas nombreux ceux qui misaient sur une présence de “ce” MCO à un stade aussi avancé de la compétition. 
D’autant plus que les prestations fort décevantes en championnat s’empilaient dans la mémoire collective comme pour confirmer un tel état de déliquescence avancé aussi bien dans le jeu que dans l’organisation interne.
L’arrivée de Jean-Michel Cavalli en “facteur X’’ qui pourrait changer la donne et le nul (1-1) obtenu à l’aller, au stade Hamlaoui de Constantine, donnent, toutefois, au Mouloudia d’Oran une “meilleure visibilité” qu’il faudra traduire, cet après-midi, sur le terrain de la vérité. Surtout qu’un passage aux demis garantirait à chaque joueur une enveloppe financière de soixante millions de centimes, promise par le “partenaire économique”, Hyproc.


Rachid BELARBI



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER