Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

Éliminatoires de la CAN-2019 : Gambie- Algérie aujourd’hui à 17h30

Premier test pour Belmadi

©D. R.

Les coéquipiers de Mahrez sont très attendus face à la Gambie après avoir énormément déçu lorsdes 10 derniers mois où beaucoup de choses se sont produites.

Depuis le 10 novembre 2017, 10 mois sont passés sans que l’équipe nationale joue un match officiel. Il faut dire que la révision du calendrier des éliminatoires de la CAN-2019 a obligé les Verts à se contenter des matches amicaux et le match de cette fin d’après-midi sera le premier de cette année civile 2018. Emmenés par un nouvel entraîneur, Djamel Belmadi, les camarades de Mahrez sont très attendus face à la Gambie après avoir énormément déçu lors des 10 derniers mois où beaucoup de choses se sont produites. Le fait le plus important fut le limogeage de Rabah Madjer, moins d’une année après sa nomination à la tête des Verts. Il faut reconnaître que l’équipe nationale version Madjer n’a pas vraiment marché et les choix du coach étaient trop contestés. Ce dernier avait été remercié après la défaite face au Portugal, mais les responsables de la FAF ont pris tout leur temps avant de désigner le remplaçant de Madjer. Il faut reconnaître aussi que Belmadi était presqu’un choix par défaut puisque la FAF n’a pas réussi à engager les noms qu’elle avait sur sa liste, à savoir Halilhodzic, Quieroz, Cuper, et autres Gourcuff et Renard. Malgré cet échec, la désignation de Belmadi a été accueillie avec satisfaction et l’ancien numéro 10 a presque fait l’unanimité autour de lui. Ce sera, donc, son premier match sous les couleurs des Verts et tout le monde est curieux de voir l’équipe nationale version Belmadi après avoir été déçu par celle que commandait Madjer. Il est clair que nous n’allons pas nous attendre à une révolution dans le jeu des Verts, mais le peuple algérien veut voir plus d’implication des joueurs et plus de grinta de leur part dans ce match, des ingrédients que l’équipe avait perdus ces dernières années. “Nous ressentons beaucoup d’envie et de motivation chez les joueurs. J’espère que cela va se transmettre sur la pelouse ce samedi. Nous sommes conscients de ce qui nous reste à faire. Le staff et les joueurs savent que ce match est important pour la suite de notre parcours”, a indiqué Yacine Brahimi, le joueur qui sera très suivi lors de ce match. Pour cette partie, le sélectionneur national a composé un groupe exclusivement venu des championnats étrangers. Il a clairement indiqué son opinion concernant le joueur local et le championnat national. A-t-il tort ou a-t-il raison ? La réponse nous l’aurons ce soir, à l’issue du match. Un rencontre d’une grande importance pour les Verts et leur nouveau sélectionneur, qui enclenche une opération commando afin de réhabiliter la sélection nationale à mal depuis la Coupe du monde 2014. C’est pratiquement une équipe nationale en crise, en quête de reconstruction. La grande curiosité quoi, car tout le monde attend de voir comment Belmadi pourrait dissiper la grisaille qui étouffe le quotidien des Verts. Un match à enjeux, car il ne suffit pas gagner, mais de plaire aussi. L’équipe d’Algérie, version Belmadi, va affronter un adversaire inconnu. Tout ce que sait Djamel Belmadi, c’est ce qu’ont su Jean-Michel Cavalli et Vahid Halilhodzic avant lui. Il sait que samedi à 16h30, le terrain sera catastrophique car gorgé d’eau par les précipitations, que l’atmosphère sera suffocante puisqu’il fera 30 degrés avec un taux d’humidité atteignant les 80% et un stade de Bakau acquis à l’équipe gambienne. Cependant, la Gambie connaît les mêmes problèmes que l’Algérie: elle est minée par une instabilité chronique. En sept mois, pas moins de trois coachs différents, avec trois philosophies différentes, se sont succédé à la barre technique. L’entraîneur belge, Saintfiet, qui a pris l’équipe en juillet dernier, fait plus confiance aux Gambiens expatriés puisqu’il y a sélectionné 17 joueurs. Certes, il n’y a pas de véritables stars dans la liste des Scorpions, mais il y aura de la rivalité et l’équipe algérienne aura fort à faire. Sur le papier, les Verts sont favoris, mais les camarades de Mahrez ont souvent éprouvé des problèmes en Afrique même s’ils peuvent faire la différence individuellement.

Malik A.

Équipe probable :
M’bolhi, Mandi, Bensebaïni, Halliche, Farès, Bentaleb, Taïder, Abeid, Mahrez, Brahimi, Bounedjah.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER