Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Actualités

Le wali d’Oran a lessivé Baba jeudi

“Si tu veux quitter le MCO, fais-le !”

Toujours à l’écoute de tout ce qui touche au Mouloudia, le wali d’Oran a reçu le président du club d’El-Hamri jeudi dans son bureau. Plus que de simples reproches sur sa gestion tellement anarchique qu’elle a provoqué une marche populaire des supporters en plein centre-ville quarante-huit heures auparavant, Mouloud Cherifi a pratiquement “lessivé” Belhadj Ahmed dit Baba.
Forcément insatisfait de la tournure des évènements au MCO, le premier magistrat de la wilaya voit désormais en Baba la raison principale de la grogne de la rue mouloudéenne et la cause essentielle de la désormais fameuse marche organisée mardi dernier.
Le wali d’Oran n’a, d’ailleurs, guère hésité à montrer à Baba la porte de sortie comme pour lui signifier qu’il ne jouit plus de la même estime et qu’il n’est aucunement indispensable au MCO comme le lui font croire certains de ses mauvais génies.
“Si tu veux quitter le Mouloudia, fais-le ! Et dès maintenant ! Tu dis que t’es démissionnaire. OK, pas de souci. Seulement voilà, tu dois provoquer une assemblée générale des actionnaires de la SSPA-MCO puis présente ta démission’’, a, ainsi, sèchement lancé Mouloud Cherifi à Ahmed Belhadj. “C’est vrai, monsieur le wali, je suis un peu fatigué” s’est, toutefois, contenté de lâcher un Baba qui se sent désormais persona non grata, d’autant que son interlocuteur n’a pas hésité, non plus, à l’exhorter à “arrêter le massacre et à ne plus libérer aucun autre joueur”.
“Arrête-moi ces libérations à tout vent. Je ne veux voir aucun autre joueur libéré. T’as déjà lâché Bouchar et Yettou, maintenant, ça suffit !’’ tancera le wali d’Oran à la face d’un président du MCO qui ne semblait, jusqu’alors, pas conscient de la gravité de ses actes.
Conséquence directe de cette mise au point musclée au siège de la wilaya, la direction du Mouloudia s’est ravisée quant à la libération du milieu de terrain Zakaria Mansouri, appelé à réintégrer l’effectif professionnel comme si de rien n’était, et ce, même si l’entraîneur Omar Belatoui avait affirmé dans ces mêmes colonnes “ne plus vouloir de lui dans (son) équipe”.
“Je tiens à préciser que c’est moi qui ai demandé les départs de (Zakaria) Mansouri et de (Nassim) Yettou. Je ne veux plus de ces deux éléments dans mon équipe. Non seulement, ils n’apportent rien sur le plan du jeu, mais, en plus, ils créent des problèmes”, avait lâché l’actuel driver d’El-Hamri voilà exactement quinze jours.
Depuis, beaucoup d’eau a coulé sous les ponts. Et beaucoup de supporters se sont rassemblés sous la fenêtre du wali. Pour le résultat que l’on sait.


Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER