Scroll To Top
FLASH
  • Le procès de Kamel Chikhi, dit "El Boucher", est reporté au 19 juin sur demande ses avocats.

Sport / Sports

Le MOB a vécu l'enfer à Aïn M'lila

Alain Michel accuse l’arbitre Arab

Le MOB s’est incliné dimanche à Aïn M'lila (2-1) dans une rencontre qu'il ne fallait pourtant pas perdre face à un concurrent direct pour le maintien. Cependant, les Crabes, selon les officiels du club, disent avoir vécu un cauchemar et que la défaite dans telles conditions était inévitable. 

“On a vécu un enfer à Aïn M'lila. On a été malmenés et agressés par des dirigeants qui se sont déguisés en stadiers. D'ailleurs, on déplore des blessés parmi les joueurs et les membres du staff technique. On ne va pas se laisser faire, on va établir un rapport détaillé et on va saisir la ligue pour qu'elle prenne les mesures adéquates”, a expliqué le président Adrar Akli avec beaucoup de déception. Les organisateurs et les dirigeants ne sont pas les seuls à être accusés  par les Béjaouis. L'arbitre de la rencontre a lui aussi été pris pour responsable dans la déroute des camarades de Bouaaza. “Le match a été faussé par l'arbitre (Arab). C'est lui qui a décidé du résultat. Il a été partial et vicieux. Je ne peux admettre qu'il ait donné deux cartons jaunes, synonyme d'expulsion, pour notre gardien sur la même faute. C'est aberrant et scandaleux !”, dira pour sa part l'entraîneur Alain Michel. 
En effet, l'arbitre a donné un premier avertissement au portier Bencherif pour le sommer de jouer vite et ne pas perdre de temps, alors que le score était de 1-1, avant de lui brandir un deuxième carton jaune sur la même action. Le referee a estimé que le portier n'a pas exécuté son ordre rapidement. Dans la foulée, et alors que l'on jouait les dernières minutes, Bouaaza et Kadous ont été également expulsés pour contestation, laissant leurs camardes terminer la partie à 9, ce dont ont profité les M'lilis pour inscrire un deuxième but. Avec cette défaite, les Crabes ont perdu encore du terrain et prennent la 15e place avec 26 points. 
Une situation qui complique un peu plus les choses du côté du club béjaoui qui est désormais dans l'obligation de récolter 9 points lors des quatre matches restants pour se maintenir. C'est une mission des plus difficiles mais pas impossible. Les Béjaouis sont déterminés à se remettre de ce revers pour préparer les prochaines échéances. Ils auront à en découdre encore avec le PAC et le CRB à domicile et le MCA et l'ESS en déplacement.
 

Z. Tairi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER