Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Il a pris attache avec des avocats espagnols et envoyé une copie de son contrat à la FIFA

Alcaraz refuse une séparation à l’amiable

© D.R.

Alors qu’on ne cesse de s’interroger sur l’avenir du sélectionneur national Lucas Alcaraz à la barre technique des Verts, et au moment où le bureau fédéral s’apprête à trancher son sort aujourd’hui lors de la réunion du BF, le technicien espagnol semble bien refuser toute séparation à l’amiable qui ne préserve pas ses intérêts. En effet, Alcaraz, selon une source proche du dossier, a pris attache ces derniers jours avec des avocats espagnols pour les consulter sur le sujet. Plus encore, et selon la même source, Alcaraz a même contacté la Fédération internationale de football (FIFA) en lui envoyant une copie de son contrat signé il y a quelques mois avec la Fédération algérienne de football, avec objectif la CAN 2019.
Ceci dit, le seul problème qui risque de bloquer une décision à prendre, c’est le contrat en possession du technicien espagnol qui obligera la Fédération à lui verser une indemnité de départ conséquente qui équivaut à 20,2 milliards de centimes. Une éventualité qui sera certainement discutée aujourd’hui lors de la réunion du BF. Outre le cas Alcaraz, les choix du président de la Fédération algérienne de football, Kheireddine Zetchi, sont remis en question. Le directeur technique national, les décisions concernant les joueurs et l’effectif ainsi que tout ce qu’il a entrepris depuis son intronisation à la tête de la FAF en mars dernier seront également évoqués dans cette réunion du BF. Par ailleurs, la FAF se projette déjà vers l’avenir de l’EN, et vu que cette dernière n’aura aucune échéance jusqu’à 2019, elle envisage de renouveler l’effectif des Verts. Après avoir pris la décision de mettre au frigo certains cadres de l’équipe nationale, à l’image de Riyad Mahrez et Islam Slimani de Leicester City, ainsi que le milieu de terrain de Schalke 04, Nabil Bentaleb, et probablement le latéral gauche du Napoli SSC, Fawzi Ghoulam, ainsi que le départ à la retraite de Guedioura et Medjani, on pense enrôler à l’avenir certains jeunes talents qui évoluent dans des clubs européens. Des footballeurs jeunes capables de donner du sang neuf à la sélection. Comme exemple, on citera Farid Boulaya (24 ans, Girona FC), Rayan Souici (18 ans, AS Saint-Étienne), Yacine Adli (17 ans, Paris SG), Amine Gouiri (17 ans, O Lyon), Mohamed Farès (21 ans, Hellas Vérone FC), Ahmed Touba (19 ans, Club Brugge), Mohamed Belkheir (18 ans, Inter Milan), Houssam Aouar (19 ans, O Lyon), Yasser Larouci (17 ans, Liverpool FC), sans oublier Ismaël Bennacer (20 ans, Empoli FC), Adam Ounas (21 ans, Napoli SSC), Youcef Attal (21 ans, Courtrai KV), qui se trouvent déjà en sélection, et Zineddine Ferhat, qui vient d’être désigné meilleur joueur du mois d’août au Havre AC. Après son élimination prématurée de la course au Mondial 2018 et le manque de dates FIFA, une occasion se présente pour faire des deux dernières rencontres de ces éliminatoires des matches amicaux face à de prestigieuses formations continentales, à savoir le Cameroun (mois d’octobre) et le Nigeria (mois de novembre).
Ce sera aussi une opportunité pour le sélectionneur national de découvrir de nouveaux talents, ce qu’il entamera dès la prochaine confrontation des Verts face au Cameroun, le 7 octobre 2017 à Yaoundé. Ainsi, il va convoquer et voir à l’œuvre quelques nouveaux joueurs.
À cet effet, des noms de jeunes joueurs sont cités dans les différents supports médiatiques, aussi bien en Algérie qu’à l’étranger.


AHMED IFTICEN


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER
Commentaires
1 réactions
ALI MEDFA3 le 23/09/2017 à 15h42

A chaque occasion je pose la meme question qui reste sans réponse. Avons-nous des juristes qui peuvent élaborer des contrats "TYPE" qui permettent aux dirigeants Algériens de mettre fin sans préavis à la relation avec un coach pour mauvais résultats . Mr ALCARAZ réclame la continuité jusqu'en 2019 , devrons nous le garder meme s'il persiste avec ses défaites ? ou lui donner la belle cagnotte de 20 milliards parce qu'il nous fait chanter ? Mon DIEU quelle maladresse !!

Commentaires
1 réactions