Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Nouvel actionnaire au sein de la SSPA-MCO

Benamar, l’alternative surprise

Au moment où tous les regards sont braqués sur Cherif El-Ouazzani et sa manière, assez singulière, de gérer les gros défis qui l’attendent en tant que nouveau patron du club, la SSPA-MCO a enregistré la venue, tout dernièrement et en toute discrétion, d’un nouvel actionnaire en la personne de Sofiane Benamar. Âgé de 33 ans, gérant d’un complexe touristique de son état, Sofiane Benamar a, en effet, acquis les actions de l’ex-président Larbi Abdelilah, cotées à 400 millions de centimes. Connu pour être un proche de Youssef Djebbari, le dernier arrivé au sein de la SSPA-MCO n’entend, toutefois, pas s’immiscer des affaires courantes du club d’El-Hamri en raison de son tout nouveau statut de… président du Widad de Mostaganem ! “Tout le monde sait que je suis un amoureux du Mouloudia d’Oran ! Lorsque l’opportunité d’intégrer le cercle restreint des actionnaires s’est présentée, je l’ai bien évidemment saisie. Ce n’est pas pour autant que je me rapprocherai de la sphère dirigeante du MCO. Non. Je veux seulement contribuer, à ma manière, à ce que le Mouloudia possède, dans le futur, des actionnaires capables d’injecter de l’argent dans le capital social de la SSPA et de s’y investir, à moyen et long termes”, soulignera un Sofiane Benamar qui se dit “engagé à 100% avec le WAM dans une nouvelle expérience aussi passionnante qu’enrichissante, sur le double plan humain et sportif”. Disposant, selon une source généralement bien informée, d’un bon matelas financier, ledit actionnaire pourrait se révéler, en fait, comme une crédible alternative en cas d’impasse juridico-financière comme le Mouloudia d’Oran en a beaucoup connu ces derniers temps. Disposé à assumer plus de responsabilités dans le futur en rachetant, pourquoi pas, d’autres parts, en actions, du capital-social de la SSPA en cas de la non-venue d’une grande entreprise nationale, Sofiane Benamar se contente, cependant, pour l’instant d’apprendre, de cumuler du vécu et de s’aguerrir au Widad de Mostaganem (Inter-Régions, Ouest).
“Il a beaucoup d’ambitions. Mais il ne veut pas brûler les étapes. Surtout dans un contexte mouloudéen extrêmement difficile à percer, et plein de rapaces en tous genres”, renchérira, à son propos, un de ses proches.
 

Rachid BELARBI   


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER