Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

MCA

Casoni ne veut pas baisser les bras

Ce n’est pas avec les remplaçants que l’on gagne un championnat. Incontestablement, la responsabilité de la défaite du Mouloudia d’Alger à Médéa face à l’OM pour le compte de la 19e journée incombe à l’entraîneur Bernard Casoni. Ce dernier a complètement chamboulé son équipe qui avait affronté l’O Médéa avec l’incorporation de pas moins de six nouveaux joueurs par rapport au dernier match face au CRB. Il pourrait parler du calendrier chargé et de l’approche d’un important rendez-vous, qui est la CAF Champions League, mais changer plus de la moitié de l’équipe risquait de désarçonner le dysfonctionnement d’un système, ce qui s’est avéré sur le terrain du stade Imam-Lyès. Une équipe qui ne perd pas à Béchar, là où de nombreux cadors (n’est-ce pas l’USMA) ont laissé des plumes, et qui gagne à Sétif dans un stade chaud bouillon, n’a pas le droit de perdre sur la pelouse d’une équipe de l’OM, loin d’avoir le niveau de la JS Saoura et de l’ES Sétif. On ne peut, toutefois, rien enlever au mérite des hommes de Slimani, qui ont, avec une grosse volonté, su prendre le dessus sur un groupe de joueurs qui se sont vus trop beaux après leur qualification en Coupe face au CRB. Pour l’entraîneur du MCA, Bernard Casoni, l’arbitrage et l’état de la pelouse seraient les raisons principales de la défaite de son équipe à Médéa. “Je pense que l’arbitre était loin du niveau. Tout le monde a vu que nous avons été privés d’un penalty valable sans parler du temps additionnel qu’il a ajouté. Les joueurs adverses ont usé de tous les subterfuges extrasportifs pour casser le rythme du match, mais l’arbitre n’a pas jugé utile de comptabiliser tout le temps perdu par les Médéens. Ceci dit, ce n’est pas la seule raison de notre non-match aujourd’hui (Ndlr : mardi). Nous avons manqué de volonté, et cela s’explique par le fait que nous ne pouvions pas avoir le même état d’esprit durant tous nos matches. Je n’ai jamais dit que nous allions gagner toutes les rencontres. Il y a des jours comme ça. Nous avons perdu cinq points en deux matches (nul face au CRB et défaite face à l’OM), nous devons nous rattraper. Il y a aussi l’état de la pelouse qui était catastrophique. Nous devons continuer à travailler et faire tout ce qu’il faut pour rebondir. Nous n’allons pas baisser les bras”, a fait savoir le coach mouloudéen.

Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER