Scroll To Top

Sport / Sports

À 15 ans, il affole déjà l’OL et l’Europe du football

Cherki, un joyau que la fédération doit viser


Alors que la Fédération algérienne de football tente, vaille que vaille, de convaincre Houssam Aouar de l’utilité du choix DZ au lieu du maillot bleu de l’EdF, un autre joueur de l’O Lyonnais tient, ces derniers jours, le haut du pavé de l’actualité au point de faire bouger tout l’état-major du club présidé par Jean-Michel Aulas. Méconnu du grand public de ce côté-ci de la Méditerranée, le jeune Rayan Cherki est pourtant présenté comme “l’un des plus grands talents de l’histoire du centre de formation de l’Olympique Lyonnais”. Plus grand, donc, et plus prometteur que Karim Benzema, Nabil Fekir et Houssam Aouar, pour ne citer que les joyaux lyonnais d’origine algérienne ? C’est du moins ce qui se dit sur l’énorme potentiel de ce joueur qui éblouit tout son monde de par son impressionnante palette technique à chaque sortie sous le maillot des U19 de l’OL alors qu’il n’a que 15 ans !

Né à Lyon le 17 août 2003, Rayan Cherki a, ainsi, entamé cette saison 2018-2019 comme une météorite, avec un incroyable record de précocité en marquant à Manchester City, le 3e but de la victoire de l’OL (1-4) pour devenir à 15 ans et 33 jours le plus jeune buteur de la Youth League, l’équivalent européen de la Ligue des champions pour les joueurs de moins de 19 ans. Dans la foulée, il délivre deux passes décisives en 1/32e de finale de la coupe Gambardella face à Bretigny avec, en plus, des chefs-d’œuvre techniques comme ce sombrero à deux pieds qui a fait lever d’enthousiasme le public du club adverse ! Son sublime coup franc à la trajectoire invraisemblable, contre Metz, le 29 janvier 2019 ainsi que son hat-trick en cinq minutes contre Auxerre renforcent davantage la conviction des dirigeants lyonnais qu’ils détiennent, en Rayan Cherki, une pépite d’une très grande valeur. Doublement surclassé puisqu’âgé d’à peine 15 ans, il évolue avec les moins de 19 ans et s’entraîne avec la réserve de l’OL qui évolue en National 2 (l’équivalent de la 4e division), Cherki attise déjà les convoitises des plus grands clubs au monde, tels que la Juventus Turin, l'AC Milan, le Bayern Munich, l'Ajax Amsterdam et le FC Barcelone qui auraient manifesté leurs intérêts respectifs auprès de Jean-Michel Aulas.

“Sa situation tracasse l’OL, qui tente de trouver un accord avec sa famille pour anticiper la signature de son premier contrat professionnel, qui entrerait en vigueur à ses seize ans, en août prochain. Mais l’accord de non-sollicitation (ANS) qui lie les deux parties arrivera à échéance au terme de la saison. Ce qui offre la possibilité au joueur de signer librement, à sa majorité, avec un club étranger. Les clubs anglais reviennent à la charge. Et plusieurs grands clubs européens dépêchent, depuis plusieurs mois, des recruteurs pour observer Cherki. Au club, certains sont même persuadés que le joueur a trouvé un accord avec le Real Madrid. Jean-Michel Aulas ferait surtout face aux offres démentielles de clubs anglais pour un joueur pas loin de s’engager à Chelsea, à l’âge de douze ans…”, révélait même le journal L’Équipe dans son édition de vendredi dernier. La FAF sait désormais ce qu’il lui reste à faire pour ne pas avoir à le regretter plus tard. Ou pour ne pas avoir à “se réveiller” trop tard, comme avec les Zidane, Benzema, Nasri, Fekir et dernièrement Aouar…

 

Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER