Scroll To Top
FLASH
  • 1 133 nouveaux cas de coronavirus et 19 décès enregistrés en Algérie durant les dernières 24h

Sport / Sports

tractations avant l’ag du mco

Coalitions, réconciliations et suspicion

© D. R.

Une  bonne  partie  des  acteurs  du  paysage  mouloudéen  a  déjà   dévoilé  ses  cartes  et  affiché  ses  ambitions  :  faire  partie  du  prochain organigramme qui résultera de la tenue de l’AG.

C’est  devenu  un  rituel  parfaitement  huilé.  À  l’approche  de  chaque assemblée  générale, les  alliances  se  font  et  se  défont.  Au  gré  des humeurs du moment. De la nature des forces en présence. Mais aussi et surtout en raison des gros intérêts en jeu.

Pour les moins initiés  aux  codes  des coulisses oranaises, ce qui s’est passé cette dernière semaine entre acteurs majeurs du MCO relève juste d’un nouvel épisode de la vie quotidienne tellement tourmentée de la grande famille mouloudéenne. Or ceux qui connaissent “un bout” de l’histoire interne du club d’El-Hamri mesurent amplement les enjeux de telles rencontres et les motivations d’autant de “réconciliations”.

Dans un langage plus simple, quel motif bien innocent a bien pu réunir, de nuit,  les  actionnaires  Youssef  Djebbari,  Hafid  Belabbès,  Nacereddine Bessedjrari et  Sofiane  Benamar  au  domicile  de  ce  dernier,  dans un appartement cossu d’une des tours Mobilart ?

Aussi pour quelle raison, tout aussi  innocente, l’ex-président  mais  toujours actionnaire majoritaire Ahmed Belhadj dit Baba a-t-il “plébiscité” Cherif El-Ouazzani pour une année de plus, alors qu’il l’avait taillé dans les médias il y a quelques semaines, l’accusant même de détournement de deniers publics ?

Ou encore comment se fait-il que le même Si Tahar Cherif El-Ouazzani et son proche collaborateur Baroudi Bellellou se soient  si  promptement  rabibochés en fin de semaine dernière avec Hafid Belabbès qu’ils considéraient, pourtant, comme leur “meilleur ennemi et plus farouche opposant” voilà à peine quelques jours ?

Même les plus rompus à ce genre de veillées d’armes qui précèdent généralement les assemblées générales n’ont pas encore vraiment “saisi” la finalité de tels “retournements de vestes”.

Or, pour avoir si habituellement fait preuve d’un  boulimique  appétit pour tout ce qui peut être considéré comme “intérêt  personnel”, une  bonne  partie des acteurs  du  paysage  mouloudéen  a  déjà  dévoilé  ses cartes et  affiché ses ambitions : faire partie du prochain organigramme qui résultera de la tenue de ladite AG. Surtout si la  venue  d’une société étatique venait à être confirmée. Et tant pis si la médiocrité continuera  d’être  le  trait  saillant de tout ce qui se rapporte à “ce” MCO reconfiguré.
 

Rachid BELARBI

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER