Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Alors que leurs contrats ont été résiliés par la JSK

Deux mois de prison avec sursis pour Oukaci et Benyoucef

© D. R.

Finalement les deux joueurs s'en sortent à bon compte.

Coupables d’avoir consommé de la cocaïne  dans leur chambre d’hôtel à Chéraga lors d’une perquisition faite par la sûreté nationale, Benyoucef et Oukaci ont écopé de deux mois de prison avec sursis plus une amende de 20 000 DA chacun.
Liberté qui était présent hier lors du procès de Benyoucef et d’Oukaci a eu la vraie version et la genèse de cette affaire. Il faut dire que cette affaire remonte à vendredi dernier lorsque les policiers de sûreté de la daïra de Chéraga avaient reçu un appel anonyme (numéro vert) d’une jeune fille qui prétend connaître les deux joueurs de la JSK. Elle leur a fait savoir que Benyoucef et Oukaci avaient en leur possession une quantité de cocaïne  dans leur chambre d’hôtel. Les éléments de la sûreté nationale avaient dès lors fait une perquisition dans les deux chambres des joueurs de la JSK.

Lyes Benyoucef et Juba Oukaci avaient avoué à la juge qu’ils ont consommé ce jour-là une petite quantité de cette substance, mais qu’ils n’ont aucune idée de la provenance de la quantité (0,25 gramme) de ce produit prohibé qui a été trouvé dans la chambre de Benyoucef. Ce dernier a affirmé que c’est un coup monté et que c’est une fille qui a l’habitude de côtoyer le joueur qui était derrière ce scénario afin de mettre un terme à sa carrière de footballeur selon ses dires.
Comme accusés, il y avait, outre les deux joueurs de la JSK, une tierce personne, qui est leur ami, et qui répond aux initiales de
H. H. présent lui aussi à l’hôtel le jour de l’arrestation et une femme (N. K.), la vingtaine, qui est une vieille connaissance de Benyoucef. Ce jour-là, Benyoucef l’a appelée pour le rejoindre à l’hôtel. Selon son témoignage, elle n’avait plus de contact avec le joueur depuis des mois. Elle a avoué à la juge qu’elle a accepté de rencontrer Benyoucef à l’hôtel pour régler un différend qui remontre à quelques mois. La femme en question est soupçonnée après enquête d’être le fournisseur de la cocaïne à Benyoucef et à Oukaci, chose qu’elle a niée. N. K. a écopé finalement d’une année de prison ferme, à l’instar aussi de H. H., le compagnon des deux joueurs. Les quatre accusés ont désormais dix jours pour faire appel. A noter que la cinquième personne citée dans cette affaire est en fuite. L’accusé a écopé d’une année ferme également. D’autre part, la direction de la JSK a officiellement résilié les contrats de Lyes Benyoucef et de Juba Oukaci. Information a été confirmée hier sur la page officielle du club kabyle.
 

Sofiane M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER