Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

MCO

Entraînement sous haute tension


Bien qu’elle se soit déroulée en interne, dans une certaine sérénité, la reprise des entraînements du Mouloudia d’Oran a créé un climat électrique autour du stade Ahmed-Zabana avec la présence d’une centaine d’Ultras “prêts à en découdre”. 

Gardant toujours en travers de la gorge l’amère élimination, à domicile, en quart de finale de la Coupe d’Algérie face au Chabab de Constantine, puis la défaite -aux allures dramatiques et conséquences assez désastreuses- subie au stade du 5-Juillet face au Mouloudia d’Alger, des supporters du club d’El-Hamri s’étaient réunis, vendredi en fin d’après-midi, avec un groupe d’Ultras à l’influence avérée pour débattre de la démarche à suivre. “Il a été conclu qu’il fallait hausser le ton et entreprendre des actions concrètes pour faire passer notre message à la direction du club, à l’entraîneur et aux joueurs. Cette fois-ci, nous ne ferons pas dans la rhétorique ou dans le discours mielleux. Ils veulent tester notre colère, ils verront notre détermination à faire bouger les choses”, insistait un de ces inconditionnels qui précisait, au passage, que“la descente punitive de samedi après-midi n’était qu’un tout petit avertissement. 
“Ce tout petit avertissement”, comme le qualifie ce groupe d’Ultras est intervenu, pour l’anecdote, sous la forme d’une tentative de pénétration au stade Ahmed-Zabana pour arrêter la séance et s’en prendre aux sociétaires de l’équipe professionnelle, coupables aux yeux des inconditionnels mouloudéens “de ne pas se donner à fond, de n’être pas conscients du danger réel de relégation qui menace l’équipe et de n’être pas totalement investis dans l’opération maintien”. L’imposant dispositif sécuritaire déployé aux différentes entrées de l’enceinte oranaise a, toutefois, fait tomber à l’eau ce “plan A” des Ultras, dont une partie s’est mise, par la suite, à tenter de mettre en application un “plan B” consistant à contourner le cordon de policiers en escaladant les grilles. Résultat : quatre individus ont été arrêtés par les éléments de la police et conduits au commissariat de la cinquième Sûreté urbaine avant d’être relâchés une heure plus tard. 
Un climat de tension, en somme, qui n’est, toutefois, pas pour aider les coéquipiers de Zinedine Mekkaoui qui préparent un périlleux double déplacement qui les mènera à Tizi Ouzou pour y défier la JS Kabylie, puis à Tadjenanet pour un choc face au DRBT.


Rachid Belarbi



Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER