Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

MCO

Feham, Bedbouda, Sebbah et Aït Ouamer dans le collimateur

Alors qu’il cherchait par tous les moyens à quitter Oran dimanche après-midi pour rentrer au Maroc, l’entraîneur Badou Zaki a dû faire contre mauvaise fortune bon cœur. N’ayant pas réussi à embarquer pour Casablanca, faute de place, le patron technique des Rouge et Blanc d’El-Hamri est revenu au Sheraton Hôtel où le MCO lui loue une suite pour y passer la nuit. Une nuit assez courte, à vrai dire, en raison de la longue réunion qu’il a eue avec le président Belhadj Ahmed dit Baba. Au cours de cette séance de travail nocturne, l’entraîneur marocain a indiqué à son employeur qu’il était prêt à quitter le navire. “Je suis prêt à rendre le tablier dès maintenant. Mais je sais que ce n’est pas moi le problème. Si jamais tu veux que je parte, je le ferai. Mais je tiens à te mettre en garde contre certains joueurs qui sont doublement nuisibles au groupe. Aussi bien par leur attitude sur le terrain qu’en dehors. Avec de tels éléments perturbateurs, l’équipe n’atteindra jamais ses objectifs”, a cependant lancé Badou Zaki à son président. D’après une source sûre, les noms de quatre joueurs ont été cités : Feham Bouazza, Hamza Aït Ouamer, Brahim Bedbouda et Sebbah Zine El-Abidine. “Tout le monde sait que Baba est versatile. Qu’il annonce une décision le soir pour changer d’avis le lendemain matin. Mais d’après ses propos, Feham sera le premier des joueurs renvoyés. Les trois autres seront transférés au mercato hivernal. Du moins, c’est ce qui se dit dans son entourage proche”, nous apprendra même un de ses collaborateurs “nocturnes”.
Ayant mesuré, avec beaucoup de retard, la complexité de la situation qui tend au pourrissement, le président Baba prévoyait de se déplacer (enfin) au stade Ahmed-Zabana hier après-midi pour la reprise des entraînements. Une reprise programmée à 17h à laquelle tous les joueurs ont été convoqués, tout comme le préparateur physique Bekkadja et l’entraîneur des gardiens de but Benmaâchouk, mais à laquelle devait manquer… Badou Zaki et son adjoint Dellal. “Pour Badou, hier est un jour de repos. Il n’a pas programmé de séance. Il n’a pas non plus communiqué son programme d’entraînement pour le micro-cycle hebdomadaire. On ne sait pas s’il a accordé au groupe deux jours de repos puisque le match de l’ASAM n’interviendra que lundi prochain, ou s’il est démissionnaire dans sa tête”, confiera une autre source autorisée.


Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER