Scroll To Top
FLASH
  • Ligue1 (matchs disputés samedi): CRBT 1-1 NAHD; OM 2-0 JSS; CRB 0-0 CSC; USB 2-2 MCO; USMBA 0-1 PAC; MCA 2-0 JSK
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Courbis annoncé comme successeur d’Alcaraz

Haddad se prépare à imposer son candidat à Zetchi

Le sélectionneur national Lucas Alcaraz vit ses dernières semaines de son aventure en Algérie. Ainsi, à partir du mois de novembre prochain, le poste à la barre technique des Verts sera vacant, et déjà on annonce çà et là des noms susceptibles de remplacer l’Espagnol. Pour les spécialistes, le choix du sélectionneur a été discutable depuis que son nom a été dévoilé. Seul le président Zetchi défendait mordicus son choix et pensait que l’école espagnole avait de la place dans le football algérien, prenant comme exemple la réussite de l’entraîneur de son club, le Paradou AC, l’Espagnol Josep Maria Nogués. Ce choix aurait pu réussir, mais c’est l’inexpérience du sélectionneur national au niveau africain qui a joué un tour aux résultats de l’équipe. D’autres évoquent l’aspect culturel et affirment que l’Algérie aurait dû se porter vers l’école de formation pour des considérations de la langue et de la présence de la majorité des joueurs issus de ce pays. Sans arguments, ils estiment qu’un sélectionneur espagnol ou allemand a plus de chances de rater sa mission du fait que les joueurs n’arriveront pas à le comprendre et vice-versa. Pourtant, cela ne tient pas la route, puisque tous les joueurs qui évoluent dans les différents championnats européens n’évoluent pas sous la coupe d’un technicien français. Et les exemples sont nombreux. Citons quelques-uns. Pour les partisans du sélectionneur français, il faut savoir qu’il n’y a eu que trois techniciens qui sont passés à la barre technique des Verts. Le premier était Lucien Leduc en 1966 et 1968. Il a fallu attendre 40 ans pour accueillir un autre en la personne de Jean-Michel Cavalli entre 2006 et 2007, alors que le dernier était Christian Gourcuff entre 2014 et 2016 et les résultats sont loin d’être élogieux. Et malgré cet état de fait, beaucoup encouragent cette option, et le nom de Rolland Courbis revient, et ils estiment qu’il fait office de candidat idéal. Ce dernier a même été encensé par Guy Roux, estimant que le fait d’avoir entraîné en Algérie (USM Alger) et de connaître bien la mentalité du joueur algérien peut lui permettre de réussir. Le technicien est libre de tout contrat, mais il faudrait savoir s’il sera sollicité d’ici le mois de novembre prochain. Le fervent défenseur de la désignation de Courbis est bien évidemment le vice-président Rebbouh Haddad. Ce dernier connaît parfaitement le coach pour l’avoir eu à l’USMA et a tout fait pour l’installer avant la venue d’Alcaraz au mois d’avril dernier. Il est attendu de revoir Haddad revenir à la charge et essayer d’imposer son candidat à la barre technique des Verts à partir du mois de novembre prochain.

Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER