Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

UN DISPOSITIF renforcé SERA DÉPLOYÉ PAR LA DGSN

JS Kabylie - USM Bel-Abbès : une finale sous haute surveillance

À six jours de la finale de la Coupe d’Algérie de football qui se déroulera entre la JS Kabylie et l’USM Bel-Abbès au stade du 5-Juillet (Alger), la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN) a pris toutes les dispositions sécuritaires pour laisser place à la fête et au fair-play, mais surtout pour parer aux risques de dérapages des supporters ou autres groupes de hooligans qui tenteraient de perturber le déroulement du match. Hier, lors du forum intitulé “Jeu propre et fair-play” organisé à l’école de Châteauneuf, d’après le directeur de la sécurité publique (DSP), Aïssa Naïli, “la DGSN a pris toutes les mesures pour que la finale se déroule dans un climat de loyauté, de sécurité et de fair-play”. Déclinant la feuille de route de la Sûreté nationale, il dira que ses services ont mesuré le risque avant de prendre des mesures, notamment pour parer aux actes de violence. “Nous sécuriserons le Grand-Alger avant, pendant et après la rencontre et nous respecterons le protocole sécuritaire habituel”, a indiqué de son côté le directeur de la police judiciaire, Ali Ferrag, affirmant que la DGSN a développé trois aspects préventifs, à savoir le déploiement des centres de vidéo-protection reliés aux salles de trafic, l’escadron héliporté pour la surveillance aérienne de la capitale et des alentours du stade et l’orientation des cellules de veille de lutte contre les cyber-menaces qui pourraient émerger avant la rencontre. “Nous allons appliquer la loi dans toute sa rigueur, certes, mais nous devons avant tout faire valoir les slogans du fair-play et du respect des valeurs sociétales et sportives”, a encore développé M. Ferrag. De son côté, le chef de Sûreté de la wilaya d’Alger, Noureddine Berachedi, a révélé que 38% des rencontres de football qui se sont déroulées durant la saison 2017-2018 ont été abritées à Alger. Faisant valoir l’expérience et le professionnalisme de ses élites et de ses personnels d’encadrement, “les trois dernières rencontres disputées simultanément à Alger ont vu la participation et l’engagement de plusieurs acteurs chargés de la sensibilisation des comités des supporters et des fans, que ce soit dans les tribunes ou aux alentours des stades. Pour la rencontre du 1er mai prochain, nous espérons rééditer une grande fête footballistique entre les deux finalistes, mais aussi entre les supporters des deux équipes. Quant à l’aspect de la sécurité, tous les moyens humains et matériels seront mobilisés conformément aux instructions du directeur général de la Sûreté nationale”, dira M. Berachedi. Selon ce dernier, les préparatifs vont bon train et les unités chargées de sécuriser Alger, ses environs et le stade du 5-Juillet ont été instruites pour parer à tout acte malveillant. Interrogé par nos soins sur les vidéos postées par des facebookers et qui appelaient à la haine et au meurtre, M. Ferrag s’est dit satisfait du travail des 40 spécialistes de la DGSN qui sont répartis à travers les cellules de veille pour parer au crime numérique. Révélant que 80% des affaires ont été élucidées, soit 2 170 cas de cyberattaques, M. Ferrag a indiqué à Liberté que “la DGSN recèle même des cellules de veille spécialisées dans le domaine du sport. Grâce à l’expérience de leur personnel, celles-ci s’attellent à devenir des pôles d’excellence en matière de lutte contre la violence dans les stades”.

FARID BELGACEM


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER