Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Le CRB pourra aligner ses nouvelles recrues après avoir réglé ses dettes

La fin d’un cauchemar

©Liberté - ©D. R.

Actionnaire majoritaire de la SSPA/CRB à hauteur de plus de 60%, le CSA/CRB a endossé ce chèque pour la société sportive SSPA/CRB.

C’est la fin de la crise au CR Belouizdad, et ce, au plus grand soulagement du public belouizdadi. Le club phare de Laâqiba pourra aligner ses nouvelles recrues lors de la prochaine journée face au Paradou AC (samedi à 21 heures) et ce, après que la direction a récupéré les licences des joueurs auprès de la Ligue professionnelle de football. Cela s’est passé hier, apprend-on de sources sûres qui précisent que le président du CSA/CRB, Chettouf, a accepté finalement de reverser à la SSPA le chèque de 4 milliards de centimes remis le 24 juillet dernier par le Trésor de la wilaya d’Alger au club amateur du CRB, sachant que les pouvoirs publics accordent uniquement des subventions pour le football amateur.
Actionnaire majoritaire de la SSPA/CRB à hauteur de plus de 60%, le CSA/CRB, présidé par Chettouf, et malgré l’interdiction de transférer cette subvention publique vers un club professionnel (article 185 de la loi 13-05), a endossé hier ce chèque pour la société sportive SSPA/CRB pour apurer ses dettes — arrêtées au 31 mai dernier à la somme de 4, 9 milliards de centimes — auprès de la chambre de résolution des litiges (CRL). Avec une ardoise de seulement 9 millions de dinars, le Chabab est dans son droit d’aligner ses nouvelles recrues conformément à la dernière décision de la FAF. “Le seuil de l'interdiction de recrutement durant le mercato pour les clubs endettés envers des joueurs et/ou entraîneurs a été porté à 10 millions de dinars. Les clubs dont le montant des dettes est supérieur à cette somme seront interdits de recrutement”.
Du coup, le CRB jouera la prochaine journée de la Ligue 1 face au Paradou avec ses nouvelles recrues. Ce sera d’ailleurs pour les Belouizdadis leur première rencontre de la saison après avoir déclaré forfait  lors de la première journée face à l’ASAM (match perdu sur tapis vert).
Un forfait qui, faut-il rappeler, a coûté une défalcation de trois points au classement général assortie  d’une amende d’un million de dinars, et a également privé le club de la quote-part due au titre des droits de retransmission du match en question.

Bouhafs : “Je ne partirai qu’après avoir signé le protocole d’accord avec le nouvel acquéreur”
Le président de la SSPA/CRB, Mohamed Bouhafs, est sorti hier de son mutisme pour révéler ses intentions de se retirer des affaires du club juste après les fêtes de l’Aïd. “Je ne partirai qu’une fois paraphé le protocole d’accord avec le nouvel acquéreur”, a déclaré Bouhafs dans une conférence de presse animée hier à Bouchaoui. Le président du CRB fait allusion au groupe Madar
(ex-SNTA) qui est en négociations avancées avec le CSA/CRB pour la cession des parts de la société sportive. Mais le premier responsable du Chabab accuse certaines parties de vouloir le “liquider” en lui mettant des bâtons dans les roues. “Personne n’a le droit de me chasser du club car je suis le président du conseil d’administration de la SSPA/CRB. Je ne partirai qu’après avoir tout réglé avec le nouvel acquéreur. Beaucoup de choses doivent changer à l’avenir”, fait-il savoir. Mais la réalité est tout autre : le CSA en sa qualité d’actionnaire majoritaire est en mesure de dissoudre le conseil d’administration de la SSPA/CRB à condition de réunir certaines conditions pour valider la dissolution de la société sportive et son président du conseil d’administration.
Bouhafs accuse aussi certaines personnes d’avoir fait des pieds et des mains pour “prononcer le forfait face à l’ASAM alors que nous aurions pu aligner l’équipe réserve dont les dossiers des joueurs étaient invalidés au niveau de la LFP en raison de l’absence de documents médicaux indispensables”, a-t-il indiqué. Les fans du Chabab qui, exigent le départ illico presto de Bouhafs, peuvent néanmoins pousser un grand ouf de soulagement après ce dénouement heureux.

Nazim T.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER