Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Un tiers des sélectionneurs à la CAN 2019 en sont originaires

La Françafrique, c’est toujours d’actualité !

© D.R.

Sur les 24 sélections nationales engagées dans cette Coupe d’Afrique des nations 2019, un tiers, soit 8 formations, sont dirigées par des entraîneurs français.
 

Hervé Renard (Maroc), Gernot Rohr (Nigeria), Alain Giresse (Tunisie), Sébastien Desabre (Ouganda), Nicolas Dupuis (Madagascar), Sébastien Migné (Kenya), Corentin Martins (Mauritanie) et Michel Dussuyer (Bénin) représenteront la France en terre égyptienne. Le pays d’Aimé Jacquet et de Didier Deschamps, les deux techniciens à avoir apporté aux Bleus leurs deux titres de champions du monde (France 1998 et Russie 2018), compte d’ailleurs le plus gros contingent d’entraîneurs de cette CAN 2019. 
“Je suis fier de représenter notre football, fier qu’on soit aussi nombreux”, se félicitait à ce sujet Corentin Martins, le driver de la Mauritanie dans les colonnes de France Football. De son côté, Sébastien Desabre reconnaissait volontiers qu’il “y a une culture de l’entraîneur français en Afrique, issue de l’expérience que d’autres ont pu apporter avant nous”. “C’est forcément très positif pour nous, techniciens français, d’être présents sur une grande compétition comme la CAN”, affirmera l’entraîneur de la surprenante équipe ougandaise. “Si les pays africains francophones font souvent appel à nous, c’est que la formation française est de qualité”, abondait dans le même sens le patron technique de Madagascar, Nicolas Dupuis. “C’est vrai que ça confirme la qualité de la formation des entraîneurs français. 
Le titre de champion du monde nous permet d’être un peu plus tendance”, s’amusait presque son compatriote Sébastien Migné, coach du Kenya. 
En revanche, ils ne sont que 7 pays à avoir confié les clés de leurs sélections respectives à des entraîneurs locaux : le Burundi avec 
Olivier Niyungeko dit Mutombola, le Sénégal avec Aliou Cissé, l’Algérie avec Djamel Belmadi, la Namibie avec Ricardo Manneti, le Mali avec Mohamed Magassouba, le Ghana avec James Kwesi Appiah et la Guinée-Bissau avec Baciro Candé. Soit bien moins que les Français, au nombre de huit !
 

Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER