Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Acceptant leurs exigences financières

La JSK résilie les contrats de Rahmouni et de Moussouni

La direction de la JS Kabylie a finalement décidé de résilier officiellement le contrat du staff technique de la JSK à sa tête Rahmouni et son adjoint Moussouni. Les dirigeants du club ont d’ailleurs accepté d’indemniser les deux hommes tout en acceptant le principe d’indemnisation et ce, en leur octroyant un montant qui reste encore à désigner. Selon des indiscrétions, le président Sadmi a préféré déléguer le manager Douden pour négocier avec Moussouni et Rahmouni. Ces derniers ont exigé le paiement des salaires impayés ainsi qu’une indemnité de départ qui représente deux mois de salaires. Des exigences acceptées par la direction de la JSK laquelle voudrait en finir une bonne fois pour toutes avec cette affaire. S’agissant de l’identité du nouvel entraîneur, le club préfère temporiser et surtout étudier le profil du futur entraîneur avant de prendre une décision. “Nous souhaitons avoir un technicien de valeur, qui travaillera à long terme. Il ne faut surtout pas se précipiter pour regretter notre choix après quelques semaines ou quelques mois. Nous opterons pour la stabilité et la JSK est en construction. Nous voulons un entraîneur qui correspond à notre vision des choses. Un entraîneur compétent avec un projet qui poussera l’équipe vers l’avant”, dira Sadmi qui du reste révèle que le futur entraîneur composera son propre staff. “Ce n’est pas à nous de décider sur le staff qui travaillera avec le nouvel entraîneur, c’est à ce dernier de voir et de choisir, que ce soit pour un staff élargi ou juste avec un adjoint, ça reste du ressort du nouvel entraîneur”.
Le premier responsable de la JSK est revenu également sur l’affaire du partenaire italien qui devait l’accompagner dans son projet pour la JSK. Sadmi confirme que “le dossier est toujours en cours. Je l’avais précisé avant et je ne vais le faire à chaque fois, nous sommes toujours en contact avec la société Italienne en question et nous restons fidèles à nos principes. Nous sommes en train de voir d’autres sponsors. C’est toujours bon d’avoir des ressources financières”, précise Sadmi.

Ahmed Ifticen


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER