Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

MCO

La malédiction des recrues estivales

Devenue une véritable malédiction pour le Mouloudia d’Oran, le recrutement estival fait encore une fois parler de lui et de ses “auteurs’’ en ce début d’automne pas vraiment rassurant pour les Rouge et Blanc d’El-Hamri. Le constat est amer, notamment pour ceux qui sont à l’origine de l’engagement de joueurs dont ils prédestinaient une réussite totale au MCO et qui ont, au passage, touché de belles commissions en contrepartie. La saison n’est, certes, qu’à son début pour crédibiliser au maximum un quelconque pré-bilan, mais certains détails ne trompent que rarement. Pour ne pas dire jamais. Certains chiffres aussi. Comme ce zéro minute qu’affiche le compteur en commun du temps de jeu inexistant des Ouchen, Toumi, Mustapha et Mimoun. Recrutés pour, soit dit en passant, apporter un plus à l’équipe, ces quatre joueurs n’ont pas encore disputé la moindre seconde en championnat. Encore qu’Ouchen et Mustapha n’ont reçu leur première convocation que samedi dernier face au NAHD au moment où Mimoun et Toumi se contentent de séances d’entraînement et de quelques bribes de matches amicaux. Le bilan de “ceux qui jouent’’ n’est guère plus reluisant puisque Sabri Gharbi a fortement déçu le week-end dernier au moment où Allali a cristallisé les critiques à Bologhine où il a été l’une des principales raisons de la défaite face au Paradou. Et si Lakhdari, forfait en raison d’une blessure musculaire samedi dernier et Mekkaoui parviennent quelque peu à sortir la tête de l’eau puisque titulaires à part entière au sein de la défense mouloudéenne, leur compère de l’attaque Mohamed Tiaïba a encore une fois vendangé une bonne occasion de justifier son recrutement et son faramineux salaire. Joueur le mieux payé de l’effectif oranais, l’ancien attaquant du Rapid de Relizane en est, en effet, à sa deuxième sortie complètement ratée en deux titularisations. L’avant-centre mouloudéen n’a, ainsi, eu aucun impact sur les manœuvres offensives de son équipe, ne s’est procuré aucune occasion et n’a même pas tiré au but. De quoi lui valoir un torrent de critiques et de reproches des présents samedi au stade Ahmed-Zabana. Suspendu et absent face au NAHD pour contestation de décision arbitrale, Amine Souibah pouvait rire sous cape. Ce n’est “ce’’ Tiaïba qui le privera du dossard numéro 9.


Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER