Scroll To Top
FLASH
  • La demande de remise en liberté provisoire de Louisa Hanoune rejetée par le tribunal militaire de Blida.

Sport / Sports

CSC 4 - DRBT 2

La révolte des Sanafir !

Dos au mur, les Constantinois se devaient de réagir afin de mettre fin à la spirale des mauvais résultats. Et, contre toute attente, ce sont les visiteurs bien appliqués qui arrivent à trouver la faille. Sur la première incursion consécutive à un bon travail individuel, Elmouadin se joue de toute la défense du CSC et sert son coéquipier Chetal libre de tout marquage, ce dernier conclut l’action d’un joli plat du pied et ouvre la marque à la 16e minute.
Piqués au vif, les Sanafir qui n’auront pas eu le temps de douter, égalisent sur une reprise de volée de Sameur suite à un coup franc excentré de Zerara à la 19e. Les débats seront, dès lors, équilibrés malgré un léger avantage aux locaux notamment après l’entrée en jeu de leur maître à jouer Meghni (33’).
Cependant les visiteurs seront les plus dangereux sur contres et, encore une fois, Elmouadin qui profite de la fébrilité défensive du CSC, conclut après un mauvais renvoi du gardien Cédric d’un tir de Chetal (41’) (1-2). En seconde période, les Constantinois deviennent plus entreprenants et, poussés par leurs supporters et bien emmenés par leur maestro Meghni, arrivent à revenir à la marque grâce à un penalty obtenu suite à une main d’un défenseur adverse dans la surface de réparation. Un penalty que Meghni se charge d’exécuter et réussit à la 52’.
Les locaux arrivent à monopoliser le ballon et poussent le DRBT dans ses  derniers retranchements. Ce pressing finira par payer. Ainsi suite à un centre de Belkhir à l’entrée des 18 m sur Aoudia ce dernier place une tête imparable à la 65e (3-2), un but qui aura le mérite d’animer la rencontre et de rendre le jeu plus plaisant de part et d’autre. N’était la vista de Cédric par deux fois sur une tête de Elmouadin (70’) et une tentative de Kittol (77’), le DRBT aurait pu recoller au score par deux fois.  Le CSC restera sous la menace jusqu’à une bonne inspiration de Benlaamiri sur une magnifique frappe des 25 m à la 90e minute (4-2). Un succès mérité pour les Sanafir qui salueront longtemps leurs supporters en attendant d’autres échéances.  
À noter l’exclusion de l’entraîneur du DRBT Boughrara à la 55e minute.


Adlène R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER