Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A LA UNE / Sports

Après le bon match-test de lundi face à la formation de l’US Béni-Douala

La trio Benyoucef-Hammar-Benaldjia annonce la couleur

©Liberté

Les deux nouvelles recrues hivernales de la JSK que sont Ziri Hammar (ex-USMA) et Lyès Benyoucef (ex-PAC) semblent avoir ramené une bonne vague de fraîcheur à l’attaque kabyle si l’on devait se référer à leur premier match-test disputé avant-hier lundi face au leader de la division nationale amateur, l’US Béni-Douala. Non content d’avoir inscrit chacun un but, dans deux registres de jeu différents, les deux nouveaux attaquants kabyles ont surtout donné un bel aperçu de leur talent dans le rendement collectif et la symbiose offensive aux côtés de l’autre attaquant percutant du moment, Mehdi Benaldjia, auteur d’un troisième but comme pour se mêler allégrement à ce qui s’apparente à une sorte de résurrection de cette attaque kabyle quelque peu timorée durant ces trois dernières saisons.
En alignant, sur son nouvel échiquier, un dispositif prometteur basé sur cette triplette de choix Benyoucef-Hammar-Benaldjia, le staff technique kabyle, à sa tête l’entraîneur en chef Azzedine Aït-Djoudi, semble décidé à trouver la formule magique pour rompre avec la stérilité offensive qui accable et pénalise lourdement les Canaris depuis quelque temps déjà. Et s’il faut rappeler que le stratège habituel Salim Boukhenchouche est encore convalescent et s’est contenté d’une courte apparition de quelques minutes seulement en fin de partie contre l’US Béni-Douala, il est à peu près certain que la JSK entrevoit déjà les prémices d’un quatuor offensif entreprenant et efficace à la fois. Certes, ce match amical contre la coriace formation de Béni-Douala ne doit pas constituer une référence capitale mais il reste que cette première apparition d’une attaque kabyle new-look aura laissé entrevoir quelques signes de renouveau potentiel surtout à quelques jours seulement du périlleux déplacement à Béchar où la JSK n’a jamais réussi à s’imposer jusque-là face à la fringante équipe de la JS Saoura qui est de plus en plus difficile à manier dans son propre fief. Et lorsqu’on rappellera aussi que dans l’entrejeu kabyle, des garçons comme Yattou, Djarrar et le capitaine Raïah ont pris la bonne habitude de tisser de belles ébauches collectives portées vers l’attaque, le rêve est quelque peu permis pour voir enfin l’artillerie kabyle retrouver son efficacité perdue depuis quelques saisons déjà. Toujours est-il qu’en attendant de dénicher le pivot d’envergure qui manque à la charnière centrale pour épauler l’excellent Saâdou et permettre à l’excellent Radouani de retrouver son poste de prédilection dans le couloir droit, il est clair que les dirigeants de la JSK ne regrettent pas d’avoir recruté, cet hiver, Hammar et Benyoucef pour galvaniser les troupes et faire parler la poudre. Et si ces deux attaquants sont déjà qualifiés pour entamer tel qu’il se doit cette phase retour placée sous le signe du renouveau, il faut savoir que Benyoucef et Hammar, qui retrouvera à l’occasion son ancien club de la JS Saoura où il a déjà flambé, seront titularisés en principe dès ce vendredi au stade du 20-Août de Béchar où ils passeront leur véritable baptême du feu sous les couleurs sacrées de la JS Kabylie.
“Je pense que nous avons mis la main sur deux recrues de choix qui sont capables de ramener un plus à notre attaque et je sais que nous pouvons compter sur leur apport dès ce vendredi à Béchar où il va falloir oser attaquer pour aspirer à contrarier sérieusement cette bonne équipe de la JS Saoura habituellement intraitable à domicile”, dira, à ce sujet, Azzedine Aït-Djoudi qui a fait suer son équipe, durant toute cette semaine à l’entraînement pour caresser le rêve fou de ramener un bon résultat de son déplacement du Sud algérien où seul le MC Alger a réussi à sortir indemne du chaudron béchari.

Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER