Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

abdelkrim Medouar, président de la LFP

“L’affaire du CRB est pratiquement réglée”

Le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a révélé avant-hier soir dans une déclaration à Liberté que l’affaire du CRB est pratiquement réglée, et ce, après que les dirigeants du Chabab eurent présenté un chèque de 4 milliards de centimes à la LFP. “Avec ce chèque de l’ordre de 4 milliards, nous allons trouver une solution adéquate pour l’encaisser et régler par la même occasion le cas des licences ainsi que l’engagement du club non payé à ce jour. Nous essayerons justement de régler tout cela avec ce chèque. En tout cas, l’affaire du CRB est pratiquement réglée. Nous allons trouver la formule pour encaisser le chèque”, a-t-il déclaré. Et d’enchaîner : “Le CRB avait la possibilité d’éviter tout cela. J’espère que cette situation servira à l’avenir de leçon aux dirigeants du CRB. Il reste encore les cas de l’USMH et du RCK, dont nous attendons toujours le règlement au niveau de la CRL. Moi je ne fais qu’appliquer les résolutions de la FAF”, fait savoir Medouar qui, du reste, a révélé que plusieurs clubs vont devoir trouver de nouvelles domiciliations vu que leurs stades n’ont pas été homologués. “Notre commission d’homologation présidée par Djamel Messaoudène, est en train de faire du bon boulot. Elle est passée le 12 août pour lever éventuellement les réserves émises sur les stades de Magra et de Tadjenanet. À Magra, le club n’a rien fait pour lever les réserves émises sur le stade. Pour ce qui est du stade Benhadad de Kouba, les dirigeants koubéens n’ont pas encore apporté la lettre du CTC réclamée depuis longtemps. Nous avons besoin de ce document pour homologuer cette enceinte sportive”, indique M. Medouar dont l’instance a publié avant-hier soir un communiqué dans lequel elle a révélé que “les stades d’Aïn M’lila et de Magra n’ont pas été homologués par la commission d’audit des stades de la Ligue de football professionnel (LFP) pour non-conformité à l’article 57 du règlement du championnat professionnel qui indique que les rencontres du championnat de football professionnel doivent se dérouler dans des stades ayant une capacité d’accueil de 8 000 places au minimum pour les clubs de la Ligue 1 et de
5 000 au minimum pour les clubs de la Ligue 2. Or, ces deux stades ne remplissent pas ces conditions”, note le communiqué.
La LFP a invité l’AS Aïn M’lila (Ligue1) et NC Magra (Ligue 2) à désigner un autre stade pour leurs matchs de championnat. Ainsi, la rencontre devant opposer Magra à l’ABS a été programmée demain vendredi à Sétif alors que l’AS Aïn Mlila n’a pas encore choisi de domiciliation du match face à l’ESS dans la mesure où cette rencontre a été reportée au
25 août.

Signalons enfin que l’ES Sétif a introduit une demande pour avancer le match face à l’ASAM au 24 août, sachant qu’elle doit affronter le MCA en Ligue des champions le 27 août au stade du 5-Juillet.

RACHID ABBAD


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER