Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Appel d’offres de la FAF pour un nouvel équipementier

L’après-Adidas se prépare dès maintenant

Après un premier appel d’offres pour s’attacher les services d’un nouvel équipementier sportif à partir de l’année prochaine, qui s’est avéré infructueux en raison de l’absence d’offres (l’équipementier Umbro avait soumissionné hors délais, soit après le 18 juin), la FAF a lancé un second appel d’offres qui prendra fin le 17 septembre. Selon une source digne de foi, seul Umbro a répondu aux cahiers des charges pour le moment, alors que l’équipementier actuel, dont le contrat prend fin en décembre 2018, à savoir Adidas, n’a toujours pas postulé.
En revanche, selon notre source, Adidas a manifesté sa disposition à négocier une prolongation du contrat, mais encore faut-il que cette société s’aligne sur l’offre des autres concurrents éventuels. Si le second appel d’offres est déclaré infructueux, la FAF aura le droit de négocier de gré à gré avec n’importe quel autre équipementier. Du coup, il est aisé de comprendre que la FAF cherche à négocier avec un équipementier de renommée mondiale pour un souci de prestige et ne serait donc pas contre le renouvellement de contrat avec Adidas. Début du mois d’août dernier, la Fédération algérienne de football avait affirmé sur son compte Twitter qu'elle était toujours liée à l'équipementier allemand Adidas. “L'équipementier de la FAF c'est Adidas”, a tweeté l'instance fédérale, alors qu'un appel à candidatures national et international avait été lancé le 28 mai dernier pour le choix d'un équipementier sportif pour ses sélections nationales de football (masculines et féminines).
Cette mise au point se voulait surtout une réponse aux informations parues dans la presse concernant une éventuelle rupture de contrat avec Adidas avant terme, soit décembre 2018. La FAF est liée depuis janvier 2015 par un contrat “longue durée” avec Adidas. Avant ce contrat, les Verts étaient équipés par l’allemand Puma, notamment lors des Coupes du monde 2010 en Afrique du Sud et 2014 au Brésil. Les grands équipementiers sportifs ne se bousculent plus au portillon, comme c’était le cas il y a quelques années. Et la descente aux enfers de l’équipe nationale n’est pas étrangère à cette situation. Les grandes marques comme Puma, Nike pour ne citer que celles-là, prônent une politique de prestige en matière de choix des sélections. Elles ont tendance à opter pour des mondialistes.
Il faut savoir que la FAF avait lancé le 28 mai dernier l’appel d’offres avant l’expiration du contrat avec Adidas afin de ne pas être prise au dépourvu, sachant que l’EN doit disputer un match contre la Gambie au mois de mars 2019 dans le cadre des éliminatoires de la CAN 2019. D’ici là, les Verts continueront à être habillés par Adidas.


SAMIR LAMARI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER