Scroll To Top

Sport / Sports

LA RENCONTRE COTON-SPORT-JSK AVANCÉE À 14H EN PLEIN RAMADHAN

L’AUTRE COUP BAS DE LA CAF

© D. R.

Comment interpréter ce changement d’horaire subit et inexplicable du fait qu’il s’inscrit en porte-à-faux contre l’éthique sportive ? 

Comme prévu, la JSK s’est  envolée, hier  à 10h  du  matin, en direction du Cameroun et ce, en prévision du match  décisif  de  la 5e et avant-dernière journée de poules de la CAF contre la formation de Coton-Sport de Garoua, programmé pour demain après-midi au stade Roumdé Adjia.

Forte d’une quarantaine de personnes, la délégation de la JSK était conduite par le président du club, Chérif Mellal, qui, la veille du départ, a exhorté ses joueurs à aborder cette rencontre capitale avec conviction et détermination pour relever un gros défi à Garoua. “J’exige de tous les joueurs de retrousser leurs manches pour ramener un résultat positif de Garoua et augmenter ainsi nos chances de qualification pour les quarts de finale de la Coupe de la CAF”, a déclaré le président Mellal. 

Et si la JSK sera privée des services de son milieu de terrain Malik Raïah qui est appelé à purger son second et dernier match de suspension face à Coton-Sport pour reprendre sa place lors du dernier match du 28 avril contre les Zambiens de Napsa-Stars de Lusaka, voilà que le défenseur latéral gauche Walid Bencherifa et l’attaquant et capitaine d’équipe Rezki Hamroune sont incertains pour cette rencontre pour cause de blessures, ce qui risque de compliquer sérieusement la tâche de la formation kabyle.

Mais comme un malheur ne vient jamais seul, voilà que la direction du club kabyle a appris hier, avec stupéfaction, le changement d’horaire de la rencontre Coton-Sport-JSK qui a été curieusement avancée à 14h, alors qu’elle était programmée initialement à 17h et ce, à la même heure que l’autre match du groupe B qui doit opposer les Zambiens de Napsa-Stars aux Marocains de la Renaissance de Berkane et qui a été maintenu à 17h.

Il faut savoir que ça sent le roussi dans cette affaire car, par le passé, la CAF nous a souvent habitués à des rififis de coulisses qui ne datent pas d’aujourd’hui. Sinon comment interpréter ce changement d’horaire subit et inexplicable du fait qu’il s’inscrit en porte-à-faux contre l’éthique sportive. Et pour cause, la JSK est donc sommée de jouer demain après-midi à 14h, où le thermomètre affiche ces jours-ci les 42°, alors que les Marocains de Berkane ont toute latitude de connaître le résultat de l’équipe algérienne pour manœuvrer à leur guise en fin de journée.

Du coup, les dirigeants tout comme les joueurs kabyles s’interrogent et s’inquiètent sur les desseins de ce coup fourré qui risque de porter un sacré coup au moral des poulains de Denis Lavagne. Aux dernières nouvelles, la direction de la JSK aurait décidé d’envoyer, hier, une réclamation au siège de la CAF au Caire mais la réponse est connue d’avance.

En  attendant,  les  Canaris  devaient  s’adonner  hier  à  une  séance  de décrassage à leur arrivée en terre camerounaise et devraient profiter, cet après-midi, d’une dernière séance d’entraînement au stade de Garoua, où aura lieu demain la rencontre tant attendue qui sera dirigée par un trio d’arbitres égyptiens mené par le directeur de jeu Mohamed Mansour qui a déjà officié le match de Coupe de la CAF ayant opposé, la saison passée, la JSK aux Soudanais d’Al-Merreikh. 
 

Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER