Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

À quarante-huit heures du match capital contre le Rapid de Relizane

Le duo Rahmouni-Moussouni appelle à la mobilisation générale

©Liberté

Quelques jours après l’amère défaite concédée samedi passé au stade de Tadjenanet face à un autre club menacé par la relégation, en l’occurrence le DRBT, la JSK semble avoir tourné la page sur cette triste péripétie, car il faut bien convenir qu’il y a réellement péril en la demeure et qu’il y a donc urgence à préparer au mieux le match capital de ce samedi face à un autre concurrent direct pour la course au maintien qui est le Rapid de Relizane. Certes, les Kabyles ont été quelque peu désarçonnés par cette programmation mijotée à la petite semaine par la LFP du fait que c’était plutôt les demi-finales de la Coupe d’Algérie qui étaient programmées initialement pour ce week-end, mais il a bien fallu faire contre mauvaise fortune bon cœur pour reprendre presque à la hâte le chemin de l’entraînement et se remettre fébrilement au travail. Il est vrai que ce match tant attendu face à la coriace formation de Relizane revêt une importance capitale pour la JSK, dans la mesure où les Canaris n’ont plus droit à la moindre erreur. Et pour cause, la dernière défaite concédée à Tadjenanet a de nouveau poussé la formation kabyle vers le bord du précipice et, du coup, les camarades de Ali Rial se retrouvent à évoluer sur une corde raide où la moindre culbute peut s’avérer fatale à quatre journées de la fin du championnat. Le comble est que si la JSK qui ne compte jusque-là qu’une maigre cagnotte de 28 points doit encore disputer deux matchs à domicile face au RC Relizane puis contre l’USM Bel-Abbès, mais aussi deux autres rencontres à l’extérieur, à Médéa contre l’Olympique local puis au stade du 20-Août contre le CR Belouizdad pour le compte de l’ultime journée de cette saison tout simplement cauchemardesque pour les Kabyles, il faut bien convenir que la victoire contre Relizane est impérative pour cultiver de nouveau l’espoir de sauver les meubles encore qu’il s’agit là d’une condition nécessaire mais non suffisante. Et pour cause, la JSK a encore besoin de… neuf points ou éventuellement de huit points au moins en quatre matchs pour assurer officiellement son maintien en Ligue 1, ce qui n’est certainement pas une mince affaire. Toujours est-il que les joueurs kabyles ont retrouvé le stade du 1er-Novembre depuis avant-hier mardi pour se remettre à la besogne et retrousser énergiquement les manches pour disputer un autre match de survie ce samedi face à Relizane qui devance la JSK d’un tout petit point à la faveur de son précieux succès du week-end passé face à Médéa (1-0) et de la défaite kabyle à Tadjenanet sur le même score. Visiblement touché par toutes les critiques qui se sont abattues sur ses épaules après la défaite de Tadjenanet, le coach kabyle Mourad Rahmouni ne veut pas remuer le couteau dans la plaie, lui qui semble retenir sa colère et ses petits secrets pour se consacrer exclusivement au mach capital de ce samedi et tenter de sauver avant tout le club d’un véritable cauchemar. “Même si la défaite de Tadjenanet m’est restée en travers de la gorge et ce pour plusieurs raisons que je ne veux pas énumérer pour le moment, je suis quand même rassuré par le moral des joueurs qui ont repris le chemin de l’entraînement avec le ferme désir de se révolter et d’aspirer coûte que coûte aux trois points de la victoire ce samedi contre Relizane, en attendant de bien gérer cette nouvelle trêve de deux semaines pour redoubler de mobilisation et de vigilance, car nous avons promis de sauver la JSK à tout prix, même si la mission est de plus en plus compliquée”, dira Rahmouni, qui a tenu à lancer un véritable appel de détresse aux fidèles supporters de la JSK afin de les inviter à venir en masse ce samedi au stade du 1er-Novembre pour encourager leur équipe qui joue pratiquement son destin parmi l’élite du football algérien.

Mohamed HAOUCHINE


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER