Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Sports

Le lutteur algérien Mohamed Hachaïchi n’est plus

Le lutteur algérien Mohamed Hachaïchi (63 ans et père de deux filles et d’un garçon) est décédé jeudi dernier, des suites d’un accident de train à Tétouan, au Maroc. Cette triste nouvelle a mis en émoi toute la famille de la lutte algérienne. Ce natif d’Alger a commencé la pratique de la lutte au CRB, dans les années 60/70, avant d’opter pour la JS El-Biar. Il passera plusieurs années en tant qu’international.
Il obtiendra une médaille de bronze en 1975 aux Jeux méditerranéens d’Alger. Il se distinguera en 1978 lors des Jeux africains d’Alger, où il aura décroché haut la main la médaille d’or dans la catégorie des 52 kg où il était pratiquement imbattable. Il participera également aux JM de Split (ex-Yougoslavie) et aux Jeux olympiques de Moscou, où il se classera à la 7e place, et à la Coupe du monde à Tolido (Etats-Unis d’Amérique). Il a été champion d’Afrique, champion arabe et maghrébin à plusieurs reprises. Il a été entraîneur national depuis 1983, puis entraîneur national militaire où il était fonctionnaire à l’ANP.
Il était également entraîneur de la sûreté nationale avec le DTS Bouras. Il a été lutteur avec la grande génération des Megherbi Achour, Kasseri Rachid, Boufatit Madjid, Merzak Bouras, Chikhi Bachir, Mohamed Moualek, Chouider Yacine, Fergat Mohamed, Admane Saïd, Benaceur Djamel, Selaoui Mohamed, les frères Hachaïchi (Lyès, Halim et Athmane).
Rappelons que Mohamed Hachaïchi a été inhumé samedi au cimetière de Beni Messous. La veillée du troisième jour est prévue aujourd’hui en sa demeure familiale, au “Mondole”, près du stade d’El-Biar.


S. M.