Sport / Sports

Le taux d’humidité à Abidjan est le même qu’à Oran

Le MCO jouera face à 3000 spectateurs seulement !

Arrivés jeudi en fin de soirée à Abidjan, où ils ont établi leur QG à l’hôtel Ivotel, les Oranais du Mouloudia défendront cet après-midi leur réputation internationale en tentant de revenir au pays avec le billet qualificatif pour les huitièmes de finale de la Coupe de la Confédération africaine de football.
Vainqueurs à l’aller (2-0), les Rouge et Blanc d’El-Hamri entameront cette deuxième manche avec une avance assez sécurisante et grandement rassurante face à un Sporting de Gagnoa auteur d’une prestation en demi-teinte au stade Ahmed-Zabana, où ses joueurs n’ont tenté et cadré qu’un seul tir en quatre-vingt-dix minutes de jeu. Plus que le modeste adversaire ivoirien, ce sont, comme souvent en Afrique subsaharienne, les conditions climatiques qu’appréhendent surtout les protégés de Fouad Bouali. Des inquiétudes qui ne sont, pourtant, pas si justifiées que cela. Un simple coup d’œil sur les prévisions météorologiques pour aujourd’hui nous informe qu’à l’heure du match à Abidjan, il ne fera pas 40°C comme le craignait l’entraîneur mouloudéen, mais plutôt seulement 30°C. Dans le même temps à Oran, il fera 20°C. Soit pas une si grande différence à même de ne pas avoir de repères.
Quant à cette histoire d’humidité suffocante, le taux prévu à Abidjan est de 73% au moment où il sera à Oran de 72% ! C'est-à-dire exactement pareil ! Ce qui pourrait également être un adjuvant de taille pour les Hamraoua est l’exiguïté de l’enceinte qui accueillera cette affiche ivoiro -algérienne. Le stade Robert-Champroux ne peut, en effet, accueillir plus de 3000 spectateurs. C’est pourtant le plus grand stade de la capitale Abidjan après le stade Félix-Houphouët-Boigny et ses 35 000 places assises. C’est dire qu’il n’y aura, assurément, pas cette terrible pression typiquement africaine comme le veut la “légende” des rencontres à l’extérieur sur le continent noir. Côté effectif, le staff technique mouloudéen pourra compter sur l’intégralité de son effectif, excepté l’attaquant libyen Mohamed Zaâbiya, resté à Oran pour soigner une élongation musculaire. Soulignons enfin que le trio nigérian qui officiera cette rencontre est composé d’Abubakar Ago, Samuel Pwadutakam et Temitope Orowole Azeez.


Rachid BELARBI