Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Demi-finale : France 1 - Belgique 0

Les Bleus en finale de la Coupe du monde

© D. R.

La France se retrouve en finale vingt ans après son premier sacre.

Nous connaissons le premier finaliste de la Coupe du monde 2018. Il s’agit de la France qui a donné une leçon de réalisme à la Belgique en demi-finale, hier soir, en s’imposant grâce à un seul but, malgré le fait d’avoir été dominée durant pratiquement tout le match. Didier Deschamps a repris le même onze depuis le début de la compétition, alors que Roberto Martinez devait faire sans Thomas Meunier, suspendu. C’est Moussa Dembele qui a intégré l’équipe. Les Belges ont eu une longue séquence de possession du ballon avec un jeu qui se déroulait dans le camp des Bleus.
Le milieu de terrain des Diables rouges, composé de Dembélé, Fellaïni, De Bruyne, a pris le meilleur sur son vis-à-vis français avec Pogba, Matuidi et Kanté. Mais il faut faire attention à cette équipe française qui possède des arguments avec Mbappé, lancé dans la profondeur par Pogba. Heureusement pour les Belges, l’intervention de Courtois a freiné la fulgurante course du numéro 10 des Bleus. Et sans surprise, la première alerte fut à l’actif de Hazard, qui a trop croisé son tir, alors qu’il était dans une bonne position (15’). Le numéro 10 belge adresse un bolide dévié in extremis de la tête par Varane en corner (19’). Grosse domination de la Belgique qui était la plus entreprenante devant une équipe de France, plus sur la défensive. Lloris a encore effectué un arrêt exceptionnel pour détourner un tir d’Alderweireld (21’). Ça chauffe dans la surface de réparation des Bleus et l’intervention énergique d’Umtiti, alors que Lukaku rôdait dans les 6 mètres. Énorme sauvetage du défenseur du Barça. Après la demi-heure de jeu, la France était mieux et Pavard était à deux doigts de trouver la faille, mais la cheville de Courtois, grâce à un réflexe inouï, a dévié le tir du défenseur français (40’). Une grosse erreur d’Umtiti, mais Lukaku a été surpris en recevant le ballon sur la main pour le voir terminer en sortie de but, alors que l’attaquant belge était en face de Lloris.
Malgré un début de seconde période identique à la première, c’est la France qui a trouvé la faille grâce à Samuel Umtiti, qui a merveilleusement coupé la trajectoire du ballon sur corner tiré par Griezmann (52’). Un but qui vient contre le cours du jeu, mais loin d’être immérité. La France a failli faire le break sur une tentative de Mbappé, qui a décalé d’une talonnade extraordinaire Giroud, mais ce dernier a buté sur Dembélé. Les Belges ont repris leurs esprits, mais ils ne parvenaient pas à déjouer une défense impériale dressée autour de Varane et d’Umtiti. Outre ces deux joueurs, Lloris également soulagera une défense des Bleus, parfois dépassée, à l’image de cette lourde frappe d'Axel Witsel, détournée avec brio par le gardien de but de Tottenham. Les dix dernières minutes étaient un duel attaque-défense. Les Belges partent à l’attaque, alors que les Français dégagent tout et réussissent à préserver leur maigre, mais ô combien précieux acquis. À 20h53, l’arbitre uruguayen, Cunha, siffle la fin du match et atteste une qualification pleine de réalisme de l’équipe de France.


Malik A.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER