Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Sanction de la LFP contre Hamza Koudri

Les directives de la FIFA accablent le commissaire du match

©D. R.

Ces directives de la FIFA qui accablent le commissaire au match

Dans son intervention sur le site officiel de l’USMA, le premier responsable de l’équipe Abdelhakim Serrar a mis en exergue un fait important qui s’est produit lors de la rencontre CSC-USMA et qui a entraîné la suspension du joueur Hamza Koudri pour deux ans (dont un an avec sursis) pour agression contre le commissaire au match. Serrar se demandait en fait que faisait le commissaire au match sur le terrain à la fin de la partie, alors que les lois de la FIFA l’obligent à rester en place dans la tribune officielle. “Un rapport sera rédigé contre le délégué du match CSC-USMA qui a provoqué le joueur Koudri (images à l’appui). La direction se réfère aux règlements FIFA selon lesquels la mission d’un délégué de match se limite à faire le constat et rédiger un rapport aux instances concernées et non pas se trouver sur la main courante et encore moins agresser un joueur.” Voyons ce que dit la FIFA à ce propos. En fait, dans une note-directives pour officiels de matchs, la FIFA stipule qu’à la fin du match “le commissaire restera assis jusqu’à ce que les arbitres, les arbitres assistants et les joueurs aient regagné leurs vestiaires. Suivant l’atmosphère qui règne dans le stade, il peut décider d’observer un moment les mouvements de foule vers la sortie afin d’être le témoin de tout incident ou trouble. Le commissaire se rendra alors dans les vestiaires des équipes afin de savoir s’il y a eu réclamation ou si des protêts ont été formulés. Le commissaire se rendra ensuite dans les vestiaires de l’arbitre et des arbitres  assistants pour les remercier. Le commissaire discutera avec l’arbitre de tout incident ayant eu lieu durant le match et examinera également dans le détail le cas des joueurs sanctionnés ou expulsés. Il vérifiera que l’arbitre a rempli son rapport de manière correcte et objective (sans omettre aucun incident). Tout point apparaissant peu clair ou hors de propos devra être clarifié. Le commissaire devra s’assurer que les arbitres, les arbitres assistants et les joueurs des deux équipes puissent quitter le stade sans difficulté. Si des troubles sont prévisibles, il conviendra de mesures spéciales avec les organisateurs”.
Or, selon les images diffusées par la télévision, le commissaire au match est rentré sur le terrain juste à la fin du match, et a interpellé sur la pelouse le joueur Hamza Koudri qui tentait de forcer le cordon sécuritaire pour aller parler à l’arbitre.
S’ensuit du coup une altercation entre les deux hommes, ce qui est tout à fait contraire aux directives de la FIFA. La commission de discipline a ignoré cet aspect des choses et surtout le fait que le commissaire aurait pu provoquer par son intervention le joueur Koudri. Il est clair en effet que si le commissaire au match, Abdelhak Khebouz, président de la ligue de la wilaya de Bordj Bou- Arréridj, n’avait pas quitté sa place comme l’exige la FIFA, il n’y aurait pas eu cette altercation qui a coûté cher à Koudri. En tout état de cause, l’USMA, indique Serrar, “prépare également un recours afin que la commission de discipline revoie les sanctions infligées à l’encontre de Hamza Koudri et Abderraouf Benguit”.
S’il est vrai que le geste de Koudri est condamnable, il est clair aussi que l’attitude de Abdelhak Khebouz, contraire aux directives de la FIFA, doit être aussi réprimandée, d’autant plus qu’il est censé connaître la loi à la lettre.

SAMIR LAMARI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER