Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

JSK 0 - JSS 0

Les Kabyles calent d’entrée

La JSK, qui s’était parfaitement bien préparée en Allemagne, n’a pas réussi à remporter son premier match. Les Canaris, décimés, ont été tenus en échec par une solide et accrocheuse équipe de la JSS.  L’absence des supporters a  certainement joué un mauvais tour aux Canaris. L’entraîneur Franck Dumas doit gérer cette contre-performance afin que les joueurs ne baissent pas les bras d’entrée.
La première période de cette rencontre a été marquée par une légère domination des Canaris. En effet, c’est Mehdi Benaldjia qui annonce la couleur après avoir obtenu un coup franc dès 25 mètres. Sa tentative passe à quelques centimètres du cadre. Les coéquipiers de Karim Benkhelifa continuent à presser et ont failli être récompensés à la 29’. Le milieu de terrain  Salim Boukhanchouche et après un travail individuel, rate lamentablement l’ouverture du score. Le gardien Natèche, bien placé, sauve son équipe d’un but tout fait. En seconde mi-temps, la JSK s’est montrée plus entreprenante notamment avec les changements opérés par l’entraîneur Franck Dumas lequel a aligné Tafni et Belkacemi pour donner du sang neuf au compartiment offensif. Alors qu’on jouait la 66’, Benaldjia exécute un corner repris de la tête par Salim Boukhanchouche. Sa tentative frôle le cadre. Ce dernier, quelques minutes plus tard, contracte une blessure et cède sa place à Belaïli. Le temps passe et la JSK ne perd pas espoir de trouver le chemin des filets. Les occasions se multiplient mais la défense de la JSS tient le coup. Lors des deux dernières minutes, la balle du match était dans les pieds du jeune Belkacemi. Ce dernier d’une reprise de volée manque le cadre. Et c’est sur le score de zéro partout que l’arbitre Saïdi siffle la fin de la rencontre. Encore un mauvais départ des Canaris lesquels depuis quelques années, calent d’entrée. L’absence des quatre joueurs non qualifiés a pesé lourd sur le rendement de l’équipe. Le coach Dumas doit désormais trouver d’autres solutions en prévision du derby contre le MOB.

Wahab M.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER