Scroll To Top
FLASH
  • Demi-finale retour de la ligue des champions africains: WAC 3-1 USMA (0-0 à l'aller)
  • Buts du WAC:El Karti (26′), Bencharki (54′ et 90'+3). Le but de l'USMA a été inscrit par Abdelaoui (67′)
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

MCA

Les vérités sur le dossier Roberson

Alors que la logique exige que c’est au MC Alger de se constituer partie civile dans l’affaire Roberson pour demander réparation de son préjudice, voilà que l’affaire du Brésilien s’est retournée contre le club. Cette histoire est revenue dernièrement par le biais de la FIFA qui a envoyé une correspondance à la direction du vieux club algérois, exigeant le payement de la somme de 3 milliards de centimes à l’ancien joueur du Doyen, le Brésilien Roberson Alves De Aruda. Pourtant, le joueur était en abandon de poste et avait quitté le club dans des conditions rocambolesques.
Mieux encore, actuellement il évolue au sein du club brésilien Internacional et ne s’est pas privé de saisir la FIFA pour réclamer l’intégralité du reste de la durée de son contrat. Qui est fautif dans cette affaire où le MCA devait en sortir bénéficiaire ? “Il n’y a pas eu de résiliation de contrat avec Roberson. Il était payé au même titre que les autres joueurs. Il n’y a jamais eu intention de sa part de partir. Il ne m’a jamais demandé la libération. Sans avertir personne, il a pris ses affaires et a quitté le pays avec la complicité de certains. C’est un abandon de poste et j’ai fait le nécessaire pour constater sa situation envers le club. Dans un cas pareil, c’est au Mouloudia de déposer une plainte contre lui. Il n’y a pas d’affaire Roberson. Certaines personnes essayent d’utiliser ce cas à des fins obscures. On l’avait libéré après mon départ, c’est un acte grave car la direction n’a rien fait pour préserver les intérêts du club”, nous a déclaré Achour Betrouni, l’ancien président du conseil d’administration du SSA/Le Doyen. Selon Betrouni, l’ancienne direction avait ficelé un dossier en béton pour défendre les intérêts du club. Le constat d’abandon de poste de la part du joueur a été certifié par un huissier de justice de la circonscription de Chéraga.
La direction avait établi une lettre explicative sur l’attitude du joueur et sa position vis-à-vis du club, tout en joignant les relevés de compte du joueur, qui étaient à jour. Le dossier a été remis à l’avocat du club pour entamer les procédures de défense et solliciter la FIFA concernant la “fuite” de Roberson. Mais entre-temps, il y a eu changement de direction avec l’arrivée du groupe de Omar Ghrib. Ce dernier n’a pas suivi cette affaire, ce qui a encouragé le joueur à demander à la Confédération brésilienne de football (CBF) de solliciter son homologue algérienne (FAF) pour obtenir sa libération. Contre toute attente, le joueur a été libéré et a reçu son TMS (Transfer Matching System), alors qu’il était toujours en litige avec son club. La question est savoir pourquoi la direction du MCA n’a pas fait opposition ? La FAF avait-elle saisi le MCA ?
Selon un proche du dossier, l’instance fédérale a bel et bien avisé la direction du vieux club algérois et comme elle n’avait pas eu de réponse après huitaine, selon le règlement, elle était obligée de répondre favorablement à la demande du joueur brésilien. Les choses ne se sont pas arrêtées là puisque nous avons appris de sources sûres que le dossier a été détruit par ceux qui ont succédé à la direction de Achour Betrouni, histoire de nuire à l’ancienne direction. Mais au final, c’est le club qui reçoit un énorme préjudice financier en cette période de disette. De ce fait, le MCA se verra contraint de payer chèrement à cause de l’incompétence de certains dirigeants.


Malik A. 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER