Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Alors qu’une équipe de la LFP est passée ce Jeudi

L’USMH jouera toute la phase aller hors de ses bases

©D. R.

L’USMH risque de jouer toute la phase aller  hors de son stade de Lavigerie, c’est du moins l’information que nous avons recueillie auprès de la LFP. Celle-ci a envoyé une équipe composée du S/G et du vice-président de la LFP qui se sont rendus, jeudi dernier, sur place pour constater de visu la situation du terrain par rapport aux réserves formulées par une équipe de la commission d’audit des stades de la LFP lors de son passage au mois de juillet. Aucun fait concret n’a été constaté par les membres de la LFP lors de leur passage ce jeudi. “Aucune amélioration n’a été constatée, les travaux n’ont pas été effectués par les autorités locales conformément au procès-verbal qu’on leur a remis au mois de juillet. Le stade du 1er-Novembre de Mohammadia n’est pas habilité à recevoir les matchs de Ligue  professionnelle, il y a trop d’imperfections qui n’ont pas été corrigées par l’APC de Mohammadia. Les vestiaires se trouvent dans un état lamentable, la salle réservée au contrôle antidopage ressemble à tout sauf à une salle. La seconde tribune ne dispose pas d’issue de secours, sans oublier les eaux stagnantes qui envahissent le terrain ; tout ça a été consigné dans le PV de notre équipe qui est passée au mois de juillet. Le championnat a déjà débuté alors que la situation au stade n’a pas changé d’un iota, comme nous l’avons pu constater, hier, lors de notre passage”, révèle à Liberté un des membres qui avait assisté à cette inspection.
Les raisons de ce retard sont dus à la fin du mandat de l’APC de Mohammadia qui gère le stade. Selon une source digne de foi, l’exécutif de la mairie a refusé d’entreprendre les travaux sur le terrain, arguant qu’il n’a pas les prérogatives en raison de la fin du mandat vu que les élections communales auront lieu le 23 novembre 2017. Les travaux ne seront donc repris qu’au mois de décembre, qui coïncide avec la fin de la phase aller, d’où ce violent accrochage verbal entre le nouveau président de l’USMH, Fayçal Bensemra, et le maire de Mohammadia. L’USMH devra en outre trouver au plus vite un stade pour recevoir ses adversaires, seul celui du 20-Août pourrait accueillir les Harrachis, et là encore, c’est loin d’être fait, car le CRB, NAHD et le RCK y sont déjà domiciliés. Le derby USMH-CRB, qui se jouera à huis clos, est délocalisé à Blida comme l’a arrêté la LFP. “Si au moins le stade de Lavigerie était conforme aux critères, j’aurais peut-être pu caser USMH-CRB sur cette enceinte étant donné que le match se jouera à huis clos, hélas ! Le stade est dans un état lamentable, je ne peux pas prendre le risque de programmer des matchs sur un stade qui ne dispose pas du minimum de sécurité, sans oublier les autres aspects ; c’est la raison pour laquelle on a pris la décision de faire jouer les derbys algérois au stade Mustapha-Tchaker en attendant la réouverture du 5-Juillet”, nous a expliqué le président de la LFP, Mahfoud Kerbadj.

Rachid Abbad


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER