Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Il a libéré Bentaleb pour blessure

Madjer aurait dû écouter Tedesco

Finalement, le milieu de terrain de Schalke 04 Nabil Bentaleb n’a pas pu prendre part à la rencontre d’hier soir contre le Nigeria. Jeudi, à travers son site internet, la FAF a annoncé son  forfait pour les matches face au Nigeria et à la République centrafricaine. “Arrivé lundi passé au Centre technique de Sidi-Moussa alors qu’il sortait de deux semaines de convalescence pour soigner des douleurs pubiennes, il a été ménagé durant les deux premiers jours, mais après la séance d’entraînement de mercredi soir, il a ressenti des douleurs vives. Après avoir été examiné par le médecin de la sélection nationale, le Dr Ali Yekdah, il a été déclaré inapte pour les deux matches. Le sélectionneur national, M. Rabah Madjer, l’a libéré pour qu’il aille se soigner dans son club, le FC Schalke 04”, explique la FAF. De l’aveu même de la FAF, le staff de l’EN a tenu à convoquer “un joueur qui sortait de deux semaines de convalescence” et qui n’avait surtout pas disputé le dernier match avec son club, alors que Madjer avait toute latitude de le ménager pour ce stage — car non encore compétitif — et choisir un autre élément opérationnel afin de combler le vide dans ce secteur de jeu, surtout après la défection de Benmeghit. Pis encore, Madjer a fait fi des conseils de l’entraîneur du FC Schalke 04, Domenico Tedesco, qui n’avait pas fait jouer Bentaleb lors du dernier match (samedi dernier) du championnat contre Fribourg et qui avait expliqué que Bentaleb souffrait encore de douleurs musculaires. “Bentaleb est encore convalescent”, martelait Domenico Tedesco. À méditer pour le prochain stage !

SAMIR LAMARI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER