Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

Ils n’ont pas honoré leurs engagements auprès de la CRL

Medouar : “Le CRB, l’USMH et le RCK sont privés de licences”

Les nouvelles recrues des clubs cités ne prendront pas part à la compétition officielle.

Dans une déclaration hier à Liberté sur son chemin vers Skikda où il a assisté au coup d’envoi de la Ligue 2, le président de la LFP, Abdelkrim Medouar, a révélé que seuls l’USMH, le CRB et le RCK sont les clubs qui n’ont pas apuré leurs dettes vis-à-vis de la chambre de résolution de litiges. “Tous les clubs ont fait des efforts pour régler leurs problèmes avec la CRL. Il n’y a que certains clubs de la capitale qui n’ont rien fait pour tenter au moins de régler le problème. Jeudi soir j’ai reçu Chettouf et Laroussi du CRB qui m’ont dit qu’ils ne seront pas capables de régler leurs dettes”, et d’enchaîner : “Ils n’auront pas les licences de leurs nouveaux joueurs, c’est le même cas pour les dirigeants de l’USMH et ceux du RCK. Je leur ai dit que je n’ai pas de problème avec eux et que je tente au mieux de les aider, mais ils ont des problèmes avec la CRL pas avec la LFP. Moi, je suis là pour appliquer les résolutions du bureau fédéral. Je ne peux pas aller à contresens des décisions de la FAF. Hier on a fermé la Ligue à 4 h du matin, le personnel de la LFP est à féliciter. Aujourd’hui je suis président de la LFP, je dois traiter les clubs sur un pied d’égalité.” Du coup, les nouvelles recrues des clubs cités n’auront pas à prendre part à la compétition officielle.
Des clubs comme le CRB ou encore l’USMH ne pourront pas compter sur leurs nouvelles recrues. Ce qui va certainement plonger ces formations dans une crise grave et sans précédent.
Contrairement au CRB, le RCK et l’USMH, plusieurs formations de la Ligue 1 ont réussi jeudi dernier à récupérer leurs licences. “la JSMB, le MOB, l’OM, le MCO et l’ESS, ont réglé leur situation avec la CRL en ramenant les pièces nécessaires, ils ont fait un effort, donc ils ont eu leurs licences”. Medouar qui était l’invité ce jeudi au forum de l’organisation nationale des journalistes sportifs algériens (ONJSA) qui s’est tenu au centre de presse de l’OCO, a révélé qu’il compte relancer la Coupe de la Ligue qui commencera dès la saison prochaine. “On va faire des propositions au bureau fédéral pour la création de la Coupe de la Ligue avec un nouveau modèle et des motivations financières, cette coupe se jouera au début de chaque saison et permettra aux clubs de se préparer”. À une question de Liberté relative à l’argent d’un opérateur de téléphonie mobile versé à la FAF, Medouar est catégorique : “J’étais le premier à réclamer cet argent il y a quelques années, aujourd’hui, je plaide pour que toutes les grandes entreprises participent à cet effort pour venir en aide aux clubs qui ont besoin d’argent pour se développer”, et d’enchaîner à propos du SG de la LFP : “Je n’ai pas voulu me précipiter, j’ai deux ou trois noms en tête. Je choisirai prochainement celui qui répondra à notre profil.” Medouar dira par ailleurs que personne ne s’immiscera dans son travail y compris Zetchi. “Personne ne peut me forcer la main y compris le président de la FAF qui m’a dit récemment qu’il ne faut pas hésiter à me dénoncer devant le BF si jamais je t’appelle pour te demander de délivrer une licence à tel ou tel club, c’est clair !”.
L’ancien patron de l’ASO a clos son intervention en disant sèchement : “Je ne suis pas une boîte postale, je suis venu à la LFP pour travailler et améliorer la programmation et la gestion. Je n’ai pas réclamé l’arbitrage, j’ai dit qu’on veut installer un membre de la LFP à la commission de désignation. Les indemnités des arbitres reviennent à près de 8 milliards de centimes à la LFP”.

RACHID ABBAD


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER