Scroll To Top
FLASH
  • L'Algérie a enregistré 219 nouveaux cas de coronavirus (Covid-19) et 5 décès durant les dernières 24 heures
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

L’AG du MCO élira un nouveau PCA

Mehiaoui s’y verrait bien


À quinze jours de la tant attendue assemblée générale des actionnaires de la SSPA-MCO, il semblerait bien que Tayeb Mehiaoui nourrisse de nouvelles ambitions. Président du club sportif amateur, l’ancien sénateur de la ville d’Oran a, en effet, récemment changé d’avis à propos de sa probable candidature au poste de président du conseil d’administration. Alors que dans un passé encore récent, il clamait sa volonté de passer le flambeau dès la fin de son mandat olympique à la tête du CSA, voilà que le contexte actuel lui a ouvert de nouvelles perspectives. Tayeb Mehiaoui devrait ainsi profiter de la guerre larvée que se livrent, à distance, Ahmed Belhadj et Youssef Djebbari pour obtenir un semblant de consensus et redevenir le premier responsable du Mouloudia.

Le fait que l’ex-président et actionnaire majoritaire, Ahmed Belhadj dit Baba, eut clairement annoncé qu’il ne briguerait le poste de PCA lui a, d’un côté, ouvert une brèche. La détermination du même Baba à barrer la route à un éventuel retour de Djebbari à la tête du club permet, d’un autre côté, à Tayeb Mehiaoui de se présenter, le jour de l’AG, comme l’alternative la moins impopulaire.

Fort de ses excellentes relations avec les autorités locales, notamment le wali d’Oran Abdelkader Djellaoui, et détenant un carnet d’adresses qui ouvre bien des portes, l’ancien président de l’ASMO et du MCO ne veut, toutefois, surtout pas ébruiter son “ambition personnelle” pour l’instant. À ses proches, il affirme, à ce propos, qu’il “ne dirait pas non” à une éventuelle proposition des actionnaires le jour de l’assemblée générale. À certains actionnaires, il a même confié que son premier challenge serait “de remettre la SSPA-MCO dans la légalité afin de mieux baliser le terrain à une éventuelle reprise par une société étatique”.

Adepte d’un “changement dans la continuité”, Tayeb Mehiaoui projette même, s’il venait à être désigné nouveau patron du club, de maintenir Si Tahar Cherif El-Ouazzani au poste… d’entraîneur. Tout un programme !

 

 

Rachid BELARBI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER