Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

L’USFBBA excluE de toutes les compétitions

Mourad Kessar : “Le MJS m’a promis de trouver une solution”

Le président de l’Union sportive de football de Bordj Bou-Arréridj (USFBBA), Mourad Kessar, poursuit son combat pour la réhabilitation de son club, pensionnaire du championnat amateur (DNA), groupe Est, exclu depuis une année de toutes les compétitions. Juste pour rappeler les faits que suite à des problèmes internes, le club n’a pas pu honorer des créances vis-à-vis de la LNFA relatifs aux frais d’engagement pour la saison 2016-2017 et ceci en raison de la démission de l’ancien bureau directeur du club. Une situation qui a mené le club vers une impasse, et ce, devant le silence et l’inertie de la tutelle représenter par la DJS de BBA de cette époque. Sans président et n’ayant pas payé les frais en question le club s’est vu exclure de toutes les compétitions. Une décision qui a été confirmée par la suite par le bureau fédéral de la FAF. Malgré les multiples recours introduits auprès des instances sportives dont le Tribunal arbitral des sports (TAS), il n’y a eu aucune suite. Sans pour autant lâcher prise, le premier responsable du club a récemment saisi les instances concernées tout comme il a sollicité l’intervention du ministre de la Jeunesse et des Sports, Mohamed Hattab, pour que ce dernier se saisisse du dossier et trouve une issue qui permettra au club de (re) fonctionner comme avant. “Effectivement après avoir rencontré l’ancien MJS, Ould Ali en date du 23 mars, je me suis de nouveau rendu chez le nouveau ministre, M. Hattab, il y a quelques jours. Ce dernier après m’avoir écouté m’a promis qu’il va consulter le dossier relatif à la situation de mon club auprès de la direction centrale des sports et qu’il essayera de trouver une solution.  Je tiens à préciser que nous sommes victime de la hogra. Il y a eu deux, poids deux mesures. Des clubs qui été dans la même situation que nous ont été autorisés à reprendre la compétition alors que nous, on a rien vu venir. On a saisi toutes les instances afin qu’on nous autorise à reprendre. En vain. Toutes les portes étaient fermées. On est en train de tuer l’un des rares clubs qui existent à l’Est algérien et qui possèdent toutes les catégories, soit des poussins jusqu’à l’équipe sénior. On est un club formateur qui a donné une vingtaine de joueurs aux autres clubs de la région et même ailleurs. Ce n’est pas normal qu’on veut tuer ce club”, nous a-t-il dit. Et d’enchaîner : “Ce que je retiens le plus chez le ministre après ma rencontre avec lui, c’est sa franchise et son sens de responsabilité. Il m’a bien écouté et m’a promis d’essayer de trouver une issue. Je tiens à ce titre à le remercier pour tous les efforts qu’il consent pour le développement du sport en général et du football algérien en particulier”, a conclu notre interlocuteur.

Farès Rouibah


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER