Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

16es de finale de Coupe d’Algérie : CSC 1- USMBA 0

Sameur marque et Cédric fait le reste

 ntre deux équipes qui cherchaient à prendre leur revanche sur le sort, les débats s’annonçaient âpres et disputés mais le début de la rencontre sera insipide où les défenses des deux côtés prenaient aisément le pas sur les attaquants durant la première demi-heure de jeu, avec cependant une légère domination des Constantinois dans la possession de la balle et qui parviennent à ouvrir la marque sur une grossière erreur du gardien Chouih qui ne boxe pas assez fort le cuir consécutif à un corner et Sameur, à l’affût à l’intérieur de la surface, tente un lob de la tête qui fait mouche (32’). Un but qui donnera des ailes aux Vert et Noir qui joueront plus libérés mais qui n’arriveront pas à profiter de quelques bonnes situations créées en contre notamment par Viovy qui ne parvient pas à conclure un bon mouvement offensif et voit son tir au point de penalty passer de peu au-dessus (37’). La seconde période sera beaucoup plus animée avec des Belabésiens remontés et surtout beaucoup plus entreprenants qui s’installent dans le camp adverse et mettent à rude épreuve le portier international Cédric qui se déploiera sur la reprise de Benai (60’), puis sur une tête de Abdat consécutive à un corner (62’). De son côté Boulemdaïs a failli marquer un but d’anthologie sur un retourné acrobatique mais Chouih était sur la trajectoire pour effacer un but tout fait du bout des gants pour voir le cuir rebondir sur la transversale (67’). Mais la pression des Belabésiens reste pressante notamment sur des coups francs et corners mais les attaquants trouvent à chaque fois un Cédric impérial notamment sur une reprise de Benai (70’) et comme tous les grands gardiens qui ont la baraka, le portier constantinois sera ensuite suppléé par son montant sur une reprise à bout portant de Benai (75’). Durant le dernier quart d’heure, les poulains de Belhout, totalement repliés derrière, subissent les assauts répétés des gars de la Mekerra et arrivent à résister et se qualifient ainsi dans ce match à rejouer qui a fait couler beaucoup d’encre. À noter que les Sanafir, qui vont retrouver la JSK lors du prochain tour, ont terminé à dix après l’exclusion de Boucherit dans l’ultime minute de jeu pour cumul de cartons (90’+3).  


A.R.


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER