Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Il a été rattrapé par les scandales au sein de la DTN

Tikanouine jette l’éponge

© D.R.

Coup de théâtre à la FAF, le directeur technique national Fodil Tikanouine a décidé de mettre un terme à son contrat avec la Fédération algérienne de football en décidant de jeter l’éponge après cinq mois seulement à la tête de la DTN. Dans un communiqué pondu hier sur le site de la FAF, la haute instance fédérale a révélé que  “M. Fodil Tikanouine, directeur technique national à la Fédération algérienne de football, a rencontré ce jour, lundi 18 septembre 2017, le président de la FAF, M. Kheireddine Zetchi, à qui il a remis sa démission de son poste pour des raisons personnelles. Le président de la FAF, sensible aux arguments de M. Tikanouine, a accepté sa démission tout en le remerciant pour tout le travail qu’il a accompli depuis sa prise de fonction et, plus globalement, pour son apport au football algérien depuis de très longues années”.
Officiellement Tikanouine a invoqué des raisons personnelles qui l’empêcheraient d’aller au bout de sa mission, mais officieusement il a été rattrapé par les scandales au sein de la DTN. Le premier scandale, c’était lors d’une réunion officielle de la DTN, lorsqu’il s’est permis d’enregistrer les débats sans prendre le soin d’avoir l’accord de ses collaborateurs. L’un d’entre eux, en l’occurrence Toufik Korichi, est immédiatement monté au créneau pour dénoncer de telles pratiques interdites par la loi et qui auraient pu valoir à leur auteur des poursuites judiciaires.
Le scandale avait fait les choux gras de la presse nationale mais, appelé à arbitrer dans cette affaire, le président Kheireddine Zetchi a préféré sacrifier Korichi, refermant aussitôt le couvercle sur une polémique naissante. “J’ai préféré partir laissant ma place propre sans faire de vagues car de toutes les façons je ne pouvais pas continuer à travailler dans des conditions pareilles”, nous avait confié, il y a quelque temps, Toufik Korichi.
Le dossier était clos du moins pour la FAF. Mais quelques mois plus tard, Fodil Tikanouine revient à la charge pour s’attaquer à un autre collaborateur à la DTN, à savoir Abdelkader Horr, ancien international des années 80. Ce dernier est accusé carrément par Tikanouine d’avoir volé des documents à la DTN. Horr s’en défend et parle d’une grave atteinte à sa personne. “Non seulement, je ne n’ai rien à voir avec les accusations de Tikanouine qui, visiblement, veut me salir mais je le prouverai. J’informe Tikanouine que j’ai déjà saisi la justice pour faire toute la lumière sur cette affaire, il aura donc à répondre de ses accusations devant elle. C’est une affaire qui touche à mon honneur”, martèle Abdelkader Horr.
Ce scandale a fini par contraindre Tikanouine à prendre la porte de sortie.


Nazim T.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER