Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de 11h (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

MOB

Un début de saison prometteur

Même si leur équipe a récolté 4 points en deux rencontres, ce qui est une bonne performance sur le plan comptable, les supporters des Vert et Noir affichent déjà une certaine inquiétude notamment après la prestation face aux Canaris. Certains supporters sont d’ailleurs allés directement, à la fin du match, voir le staff technique et les dirigeants pour des explications. Ils estiment en effet que le rendement des camarades de Amokrane a été en deça de leurs attentes lors de ce nul concédé face à la JSK. L’on comprend donc que ce n’est pas le résultat technique de ce derby qui a attisé la colère et les appréhensions des fans. Dans son discours d’après-match, l’entraîneur Alain Michel n’a fait qu’accentuer les craintes nourries par les supporters : “On a montré nos limites et je ne peux pas demander plus à mes joueurs…. En évoluant à domicile on était censé faire le jeu mais on était incapable de le faire…”. Ceci a été interprété comme un aveu de désespoir de la part du premier responsable de l’équipe béjaouie. Le technicien français dans son intervention a voulu forcément tempérer les ardeurs pour ne pas rester sous l’emprise de l’euphorie, née au lendemain du large succès réalisé à Médéa, lors de la première journée. Pour bon nombre d’observateurs, Alain Michel a été réaliste et n’a pas voulu chercher de faux prétextes pour justifier cette piètre prestation face aux Canaris. Pour avancer, il ne faut surtout pas verser dans l’autosuffisance, bien au contraire il faut faire son autocritique, histoire de cerner les insuffisances et les lacunes et c’est ce qu’a voulu faire sans doute Alain Michel. En effet, le large succès face à l’OM (4-2) ne devrait pas voiler les carences du onze béjaoui. Comme nous l’avions déjà dit, il fallait constater ce jour-là que la défense de Médéa n’a été que l’ombre d’elle-même. Le coach Saïd Hammouche qui s’en est rendu compte, a d’ailleurs  remanié son arrière-garde lors du deuxième match face à l’USMBA. En revanche, certains tentent d’’expliquer “ce ratage” par le manque de cohésion entre les joueurs dans une équipe qui a été, il faut le rappeler, remaniée à plus de 80%. Rien que face à la JSK, il n’y avait que 4 joueurs de l’effectif de la saison dernière parmi les titulaires. “Nous ne sommes qu’au deuxième match. Il nous faut encore d’autres rencontres pour avoir plus d’automatismes. Je suis persuadé que nous allons beaucoup progresser à l’avenir”, dira l’attaquant Kadri, buteur et meilleur joueur béjaoui lors du derby. Les supporters doivent donc se monter patients et accorder un peu plus de temps à leur équipe qui a quand même réussi à glaner 4 points sur les 6 possibles. Un bon résultat mardi prochain à Oran face au MCO ne ferait qu’accélérer le processus de réconciliation et ramener les fans à de meilleurs sentiments.


Z. Tairi


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER