Scroll To Top
FLASH
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com

Sport / Sports

JSK

Vers la résiliation du contrat d’Ekedi en fin de saison

Le joueur camerounais de la JS Kabylie, Steve Ekedi, est le flop de la saison pour les Jaune et Vert. Ce dernier, engagé sous l’ère Hannachi, est presque banni de l’effectif des Jaune et Vert pour n’avoir participé à aucune rencontre depuis l’arrivée du coach Youcef Bouzidi. Ekedi, qui ne totalise que 441 minutes de jeu depuis qu’il porte le maillot de la JSK, ne fait pas partie des plans de l’actuel staff de la JSK, comme cela a été le cas d’ailleurs avec l’entraîneur Saâdi et, avant lui, Aït Djoudi. Ce dernier d’ailleurs l’avait complètement écarté de l’effectif et voulait le libérer au mercato hivernal, sauf que la résiliation du contrat du Camerounais allait coûter très cher à la direction kabyle pour la simple raison que ce dernier avait paraphé un contrat de deux années. C’est d’ailleurs la seule raison qui oblige les actuels dirigeants de la JSK à le garder au sein de l’effectif sans pour autant l’utiliser. “C’est un joueur qui a montré ses limites, on ne peut pas compter sur lui. Nous avons pourtant changé tant d’entraîneurs, mais il n’y a aucun technicien qui a misé sur lui, cela veut tout dire. Il est préférable pour nous de nous séparer de ce joueur, on ne peut pas le faire dans l’immédiat et en plein milieu de la saison. Le joueur est toujours sous contrat, il faut donc négocier et trouver un accord pour se séparer à l’amiable sans qu’aucune partie ne soit lésée”, nous fait savoir le vice-président du club kabyle, Nassim Benabderahman. En revanche, le président Mellal est catégorique : “On ne peut pas garder et payer 9000 € par mois un joueur qu’on n’utilise jamais. C’est sûr qu’on va résilier son contrat. Nous n’avons pas encore eu le temps de discuter avec lui, mais on va s’occuper de son cas dans les jours à venir.” En outre, Ekedi prend son mal en patience, il nous fait savoir qu’“il n’y a aucun joueur au monde qui accepte une telle situation. Moi aussi ça ne m’arrange pas de rester à l’écart à chaque fois. Mais je ne peux rien faire, je suis obligé d’accepter le choix des entraîneurs. Ce qui est de mon devoir, je le fais. Je m’entraîne quotidiennement avec le groupe et je me montre prêt pour chaque rencontre. Tout le reste est en dehors de mes obligations. Je ne suis pas un joueur à problèmes, le plus important pour le moment est que l’équipe se remette et gagne des matches pour se maintenir. Pour ce qui est de mon cas, pour l’instant il n’y a aucun dirigeant qui est venu me parler d’une quelconque résiliation de contrat”.

Ahmed Ifticen


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER