Scroll To Top
FLASH
  • L'intégralité du contenu (articles) de la version papier de "Liberté" est disponible sur le site le jour même de l'édition, à partir de midi (GMT+1)
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version papier de "Liberté" écrire à : info@liberte-algerie.com
  • Pour toute information (ou demande) concernant la version digitale de "Liberté" écrire à: redactiondigitale@liberte-algerie.com

A la une / Sports

Quarts de finale retour de la Ligue des Champions d’Afrique : USMA 0 - Ferroviario de Beira 0

Zemmamouche évite la débâcle

© Liberté

L’USMA a arraché dans la douleur son billet qualificatif pour le dernier carré de la Ligue des champions (0-0) après avoir réalisé un nul positif à Beira (1-1). Face à un illustre inconnu du football africain, le représentant algérien a évité l’humiliation grâce à Zemmamouche. Les Usmistes ont montré un visage des plus décevants avec un jeu décousu, sans parler des erreurs défensives et du manque de rythme. La partie démarre à cent à l’heure avec une domination des Rouge et Noir. Ces derniers vont se lancer à l’abordage du camp adverse. Il fallait attendre la 12e minute pour assister à une chaude alerte de la part des Algériens. En effet, Darfalou se présente seul face au gardien de Beira, mais sa frappe a été déviée en corner par un défenseur. Puis c’est au tour de la modeste équipe de Beira de se mettre en évidence suite à un centre tir de Manuel José qui oblige Meftah à dégager en corner. L’USMA baisse le rythme d’un cran, ce qui permet au Ferrovario de prendre confiance. La petite équipe du Mozambique va même inquiéter la citadelle usmiste. En exerçant un pressing sur les joueurs, les Usmistes vont éprouver toutes les peines du monde à trouver des solutions devant, même si Meziane (27e) aurait pu ouvrir la marque mais il s’est emmêlé les pinceaux en ajoutant le geste de trop. Les Usmistes vont continuer à user d’un jeu long au lieu de poser le ballon et s’appuyer sur des passes courtes ou bien tenter des tirs comme l’a fai Darfalou (30e) ou encore Abdellaoui dont l’essai touchera la transversale.
La première période va s’achever sur ce score vierge. L’on croyait que l’USMA allait revenir en force en seconde période, mais ce sont, au contraire, les visiteurs qui vont se montrer dangereux. La modeste équipe mozambicaine va faire passer un mauvais quart d’heure aux Algériens complètement dépassés par les évènements. D’abord, une première alerte à la 46e dont le tir de l’attaquant mozambicain va passer à côté. Ce n’était que partie remise puisqu’à la 54e, Zemmamouche va sauver son équipe d’un but tout fait suite à un bolide d’un attaquant mozambicain. Le même Zemmamouche va s’interposer avec brio sur une autre tentative d’un joueur adverse alors que le ballon prenait directement le chemin des filets. Le doute s’installe dans le camp usmiste incapable de réagir. Pis encore, les Usmistes vont éviter l’humiliation à la 74e quand sur une action rendement menée, Zemmamouche sauvera son équipe d’un but tout fait en déviant le cuir en corner au grand  soulagement du public présent.
Le coach Paul Put va finir par opérer des changements pour réveiller une attaque absente lors de cette deuxième période.
L’entrée en jeu de Sayoud et Hamzaoui va permettre à l’USMA de se créer deux occasions de but comme ce fut le cas à la 75e quand Koudri manque de peu le cadre suite à une tête piquée ou le face-à-face raté par Darfalou. Les Usmistes ont faire vivre à leurs supporters une fin de match «hitchcockienne».


Nazim T.

 


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER