L’Actualité Le ministre de l’industrie l’a révélé hier

1 233 hectares de foncier industriel récupérés

  • Placeholder

Chabane BOUARISSA Publié 01 Mars 2022 à 10:35

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar, a indiqué, hier, lors d’une visite d’inspection et de travail dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, que son département a récupéré pas moins de 1 233 hectares, soit 3 000 assiettes inexploitées. “Ce foncier industriel sera distribué aux vrais investisseurs, en avril prochain”, a ajouté le ministre, en précisant que son département a élaboré un projet de texte modifiant la loi 08-04 de 2008 relative au foncier industriel en vue d’introduire de nouvelles clauses permettant le suivi de l’opération d’exploitation des assiettes industrielles non exploitées par les opérateurs industriels, et la création d’une instance nationale chargée de la gestion du foncier industriel sur la base de la transparence et l’efficience économique. 

Ahmed Zeghdar a insisté sur la nécessité d’améliorer le taux d’intégration national dans l’industrie en le portant à plus de 40%, afin de permettre à nos produits d'entrer dans le marché de l’exportation. Au sujet de l’exportation, le ministre a rappelé que la priorité est donnée au marché local. “En premier lieu, il faut subvenir au marché algérien, ensuite exporter le surplus”, a-t-il indiqué. Ahmed Zeghdar a aussi rappelé la décision du président de la République d’arrêter définitivement l’exportation des déchets ferreux, à partir de fin mars prochain, de l’orienter vers le marché national pour appuyer l’industrie locale. “On exporte ces déchets à bas prix pour les acheter après à un prix élevé”, avait-il fait remarquer. 

Le ministre de l’Industrie a ajouté que sa visite à la wilaya de Bordj Bou-Arréridj s’inscrit dans le cadre de la stratégie engagée par le président Tebboune pour favoriser la dynamique économique à travers l’élimination des entraves devant les exploitants et qui les empêchent de contribuer à la production nationale et appuyer l’achèvement des projets en cours de réalisation ou qui sont à l’arrêt. Son département et le médiateur de la République ont recensé, à travers le pays, de 516 à 960 entreprises qui ont des difficultés à finaliser leurs projets et entrer en production.

Dans la wilaya de Bordj Bou-Arréridj, 44 projets industriels ont été recensés. “Le dynamisme et la volonté du premier responsable de la wilaya ont permis, dans des meilleurs délais, de régler les problèmes de 33 entreprises”, a affirmé le ministre, ajoutant qu’au niveau de la direction de l’industrie pas moins de 3 000 nouveaux dossiers d’investissement attendent leur concrétisation.   “Bordj Bou-Arréridj est un pôle industriel par excellence”, souligne le ministre, en mettant en relief les efforts des autorités locales dans cette relance économique.

 


Chabane BOUARISSA

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute