L’Actualité AÏN OULMÈNE (SÉTIF)

8 morts et 14 blessés dans un incendie

  • Placeholder

Faouzi SENOUSSAOUI Publié 01 Février 2022 à 22:41

© D. R.
© D. R.

Une  forte  explosion  s’est produite,  hier,  dans  un  dépôt  de  produits cosmétiques (parfums), au rez-de-chaussée d’une maison individuelle, à la cité des 586 lots, à Aïn Oulmène, à une trentaine de kilomètres au sud du chef-lieu de la wilaya de Sétif. 

Selon des informations concordantes, la déflagration a fait 8 morts, dont un enfant, et au moins 14 blessés, dont certains sont dans un état grave. Les blessés atteints de différents traumatismes, dont des asphyxies dues à l’inhalation de fumée, ont été évacués par les éléments de la Protection civile vers le urgences médico-chirurgicales de l’établissement public hospitalier Mohamed-Boudiaf de la ville, où ils ont été pris en charge par l’équipe médicale réquisitionnée.

© Protection civile

Il est à noter que les flammes, qui se sont propagées à une grande vitesse, ont atteint quatre constructions mitoyennes. Les murs des ont été déformés et les portes et fenêtres soufflées. 

L’explosion a généré un climat de panique chez les riverains.  Le feu n’a été maitrisé que vers 18h30, soit plus de deux heures après le début de l’incendie.

Cependant, une équipe d’agents de la Protection civile a été réquisitionnée pour surveiller les lieux afin d’éviter d’autres départs de feu  jusqu’à une heure tardive de la soirée. 

© Protection civile

Il est à noter qu’au moment où les éléments de la Protection civile intervenaient à l’intérieur de la bâtisse, les éléments de la Gendarmerie nationale et de la police sécurisaient conjointement les lieux.

Les éléments de la police scientifique relevant de la police judiciaire de la sûreté de daïra d’Aïn Oulmène ont aussitôt ouvert une enquête pour déterminer les causes et les circonstances du sinistre.
 

F.SENOUSSAOUI

 

 

  • Editorial Un air de "LIBERTÉ" s’en va

    Aujourd’hui, vous avez entre les mains le numéro 9050 de votre quotidien Liberté. C’est, malheureusement, le dernier. Après trente ans, Liberté disparaît du paysage médiatique algérien. Des milliers de foyers en seront privés, ainsi que les institutions dont les responsables avouent commencer la lecture par notre titre pour une simple raison ; c’est qu’il est différent des autres.

    • Placeholder

    Abrous OUTOUDERT Publié 14 Avril 2022 à 12:00

  • Chroniques DROIT DE REGARD Trajectoire d’un chroniqueur en… Liberté

    Pour cette édition de clôture, il m’a été demandé de revenir sur ma carrière de chroniqueur dans ce quotidien.

    • Placeholder

    Mustapha HAMMOUCHE Publié 14 Avril 2022 à 12:00

Les plus lus

(*) Période 360 derniers jours

  1. CNR Revalorisation des pensions de retraite

  2. Déclaration d’Issad Rebrab

  3. Louisa Hanoune adresse une lettre ouverte à Issad Rebrab au sujet de Liberté Ne brisez pas cet espoir 

  4. Le sud pleure son porte-voix

  5. FAUTE DE COUFFIN FAMILIAL Voilà de quoi se nourrit Khalida Toumi en prison

  6. MARCHÉ OFFICIEL DES CHANGES Le dinar poursuit sa chute