Scroll To Top

A la une / Actualité

Le parquet du Tribunal de Dar El Beida avait requis la réclusion à perpétuité

[Actualisé] Walid Nekkiche quitte la prison

© D.R

Le jeune étudiant Walid Nekkiche, en détention provisoire à la prison d’El Harrach, depuis fin novembre 2019, a été condamné, tard dans la soirée de lundi à mardi, à six mois de prison ferme, par le tribunal de Dar El Beida. Il quitte ainsi la prison après 14 mois de réclusion. Le parquet avait requis  la perpétuité. 

Le militant et activiste du Hirak était accusé d’ « appartenance au Mouvement pour l'autonomie de la Kabylie (MAK) » , « atteinte à l’unité nationale », « publications visant à porter atteinte à l’intérêt national », « incitation à attroupement armée » et « organisation secrète de correspondances à distance susceptibles de porter atteinte à la défense nationale ». 

Pour rappel, Walid Nekkiche a été arrêté le 26 novembre 2019, à la Place des Martyrs, à Alger, alors qu’il filmait la marche des étudiants avec son téléphone. Il a été ensuite maintenu en garde à vue, pendant une semaine, à la direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), à Ben Aknoun, sur les hauteurs Alger.

Le jeune militant a affirmé, lors du procès, qu’il a fait l'objet d' « agression sexuelle»,  de «  menaces » et de « torture » par des agents de la sécurité intérieure (DGSI), pendant sa garde à vue. La défense a exigé l'ouverture d'une enquête.  

Kenza SIFI


Publier votre réaction

Nos articles sont ouverts aux commentaires. Chaque abonné peut y participer dans tous nos contenus et dans l'espace réservé. Nous précisons à nos lecteurs que nous modérons les commentaires pour éviter certains abus et dérives et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à notre charte d'utilisation.

RÉAGIR AVEC MON COMPTE

Identifiant
Mot de passe
Mot de passe oublié ? VALIDER